Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2714
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Mer Avr 05 2017, 15:57
24 juillet de 1661, une heure avant le coucher du soleil, Van de Güe et Kradoc'h s'avancent sur l'esplanade du fort de la Roche, suivis des témoins officiels au nombre de huit:

Frederick Dechamps de la Place, gouverneur
Cadouan d’Armor, secrétaire
Sid Vicious, maître à bord de la Marie Morgane
Anthony Durham, maître à bord du Koning van Kabeljauw
Logan Mac Donald, capitaine de flibuste
Jean Mangeonjean de Mehon, tavernier
Amédée Ôte Cloche, marchand
Le Gros François, boulanger




Dernière édition par Friedrich le Mer Avr 05 2017, 18:17, édité 1 fois
avatar
Hadrien
Modérateur
Modérateur
Messages : 439
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Mer Avr 05 2017, 16:55
Alors que le soleil descend sur l'horizon, au détour d'une rue, se hâte le gros François. Il a mis ses habits du dimanche. Il transpire à grosse goutte et se hâte vers le fort de la Roche

Une lavandière l'interpelle :

" - Hé là Gros François ! C'est quoi cet empressement ? Tu t'estoi fait tout beau ma parole ?
- Dame ! Fait place ! Tel que tu me vois je serois au fort de la Roche ce soir, par ma foi, ce que je vais y voir va marquer le siècle !
- Qu'est ce donc ? Notre bon roy Louis seroit en visite chez nous ?
- Bien mieux ! Le duel, le grand duel des deux escumeurs des mers ! Ho je l'avais bien dit qu'ils alloient se battre, il avait raison le gros François. Et je vais en estre témoin, oui madame, au nom des bon boustiquiers de nostre isle !
- Mazette gros François, c'estoi bien le duel dont tout le monde parle ? La morue battave constre le breton ?
- Eux mesme ! Je rasconteroi tout a la taverne dès ce soir, et demain pas de pain, c'est jour férié pour le gros François  !

Le boulanger courtaud et transpirant gravit aussi vite qu'il le pouvait la côte qui mène à la forteresse.
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2346
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Mer Avr 05 2017, 19:53
Oez! Oyez braves gens!

Les enfançons du groupe scolaire de Sainte Marie des Victoires a composé une chansonnette à l'occasion du duelle.

Dans le port d'la Tortue
Y'a l'Kradoc'h qui danse
En se frottant la panse
Sur la panse d'un vendu



Les deux tournent et ils dansent
Comme des soleils crachés
Dans le son déchiré
D'un accordéon rance



Ils se tordent le cou
Pour mieux s'entendre rire
Jusqu'à ce que tout à coup
L'accordéon expire



Alors le geste grave
Alors le regard fière
Il ramène ce batave
Le nez dans la poussière



Dans le port d'la Tortue...

Dans le port d'la Tortue...
Dans le port d'la Tortue,
Ca sent plus la Morue!
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2346
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Sam Avr 15 2017, 08:44
Eh! L'Gros François! T'as pas vu?

L'sieur Van d'Güe, au duel, l'est pas v'nu!
Y en a des iceulx qui disent: i'sait fait dessus!
D'aut' qui disent: i' cherche, mais qu'ça vient pas, rapport au nœud qu'il a à lui serrer les tripes et l'essieu. Plus rien qui sort, ni d'vant, ni derrière, pas même ses vents.
Moi je dis: çui-ci, tout encarapaté il est avec la carte de la Tortue du vieux Rausset (paix à son esprit)  pour y chercher quelque lieu d'aisance où que personne pas même Saint Christophe (paix à son âme), ou mieux; le Saint Yves du Capitaine Kradoc'h (la gloire sur lui!) i' peut regardé pour en mieux faire sortir la grand' peur qu'il a en dedans en fiente pas belle.
Nous tout priver d'un beau duel, quand même, c'est doubler la couardise du Batave d'un seau de fétide cruauté que j'y mettrai pas le nez en dedans quand elle sera sortie toute môle d'ses entrailles. 
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2714
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Ven Juin 30 2017, 14:50
Peut de temps avant le duel et craignant de perdre son modèle
un vieux batave, peintre itiénérant de son état,
vient tirer le portrait du fameux flibustier,
affichant encore un avisage confiant, et dépourvu de plaies.

(Franz Hals; 158?/1666 - Van de Güe voor het duel)
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2346
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Ven Juin 30 2017, 17:55
Le chef meurtri du même modèle repris par Franz Hals, après son duel perdu face au Kapitan Yann Varia Kradoc'h Ab Rohan Leon, ci-devant Gouverneur de Gonâve. Par courtoisie, le peintre a préféré se contenter du visage tuméfié du Batave: un portrait plus large aurait révélé, en plus de sa balafre à la joue, le K, signature faite de trois coups de pointe de sa rapière, gravé à jamais sur la panse bedonnante de ce mangeur de morues que tous appellent maintenant Vent de Gueux le Balafré.



Franz Hals - Van de Güe van na het duel, vernederd door de goede en bewonderenswaardige kapitein Kradoc'h
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2714
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Mar Juil 11 2017, 13:57
Fin de Novembre de 1661

Le capitaine Mobariken ayant renouvelé son équipage après sa séparation d'avec Moïse Vauquelin, un ancien soldat espagnol fait savoir sa volonté de s'établir en l'île de Gonave. Cinq de ses coreligionnaires qui se trouve évincés de la compagnie du vérolé, élisent domicile temporaire à la Taverne de maître Friedrich, dans l'attente de pouvoir s'embarquer à nouveau ou de trouver quelque emploi de mercenaires, le retour en terre espagnol étant désormais compromis...

Volontaire pour s'établir Gonave sans condition:

Ancien Soldat espagnol (3), blessé au bras droit (avorton) ..souhaite s'établir à Gonave

Mercenaires disponible à la débauche:
(cf. de la Flibuste p. 26)

Ancien Soldat espagnol (4), blessé à la jambe gauche (traîne la patte)
Ancien Soldat espagnol (3)
Ancien Soldat espagnol (3)
Ancien Soldat espagnol (3)
Ancien Soldat espagnol (3), blessé à l'oeil droit (long à la détente)
avatar
Hadrien
Modérateur
Modérateur
Messages : 439
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Mar Juil 11 2017, 14:02
Je leur offre leur première tournée à la taverne de Maître Friedrich, pour service rendu !
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2346
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Mar Juil 11 2017, 21:04
Le passeport pour Gonave est acquis au premier.

A tous est rappelé le décret du 10 septembre 1660, régissant l'île de Gonave, qui est ouverte sous condition à toutes les nations:



De la citoyenneté:

> Les habitants de Gonâve se peuvent être de toute race, nation, pays, et confession, pour autant qu'iceulx jurent foi à Louis le XIVeme, par la grâce de Dieu Roy de Frehance et de Navarre, ains le governor, su nommé, sien représentant, ains agarder bionne loyauté, sous peine de punissement ains malemort.
> De même, les habitants de Gonâve auront plein droyct à choisir religion qui leur ploira tant qu'iceulx auront à respect images du Christ et de Ses Saincts, à sçavoir qu'ils pourront s'en détourner, o les ignorer, sans ià les insulter, sous peine de 10 coups de fouet par saints offensés, o 100 piastres en prime si par mots o geste déplait à la Vierge, le Père, le Filz, o le Sainct Esprit. De faict, les îlois pourront à leur guise les dimanches s'organiser autour d'Eglises choisies selon leur confession, o vaquer à aultres occupations plus légères, sans que nul reproche ne puisse leur être fait, o nulle opprobre sur iceulx ajetée.
> De même, comme l'antique armoricaine loi impose, en toute l'île ne sera toléré aucune forme ne de servage o esclavage: tous les habitants de Gônave étant réputés libres. Tud holl Tudjentil. Seuls seront écartés de cel universel privilège iceulx condamnés à travaux forcés pour temps donné de par leur méfaits ains inconduite, o ceulx-ce pris à course o en guerre. Celui prins usant esclave sera condamné aux travaulx jusqu'à ce que malemort s'en suive.
> De même, si, par soucis de bionne communion, les habitants de Gonâve seront invités à s'adresser aux autorités ains entre eulx en langue d'oïl o si le peult mieulx vault en bret, iceulx n'auront poinct obligation de ce faire ni d'en apprendre l'usage, pour peu que se trouve en l'île âme qui puisse à moins mal traduire leurs propos.
> Chaque communauté de deux vingt feulx o mieulx élira conseiller qui devra à convocation, deux fois l'an, s'en venir à la Capitainerie parfin estre avisés des choses courantes, ains donner sien conseil au gouverneur qui s'en promet les écouter au mieulx, pour le bien de tous agarder.

Des droycts, privilèges et devoirs des îliens:


> TOUS habitants de l'île se verront attribuer le privilège d'un lopin de terre d'un demi cent pas de large sur dix-huit-vingts pas de long, ce en pleine jouissance, parcelles à attribuer le seront en prime temps principalement sur la rive septentrionale de l'Aber Varia, en le lieu l'Anse aux Bretons, puis sur le chemin partant de la dicte Anse vers le ponant, se suivant côte, et à même distance du canal Saint Marc qu'iceulx dix-huit-vingt pas de long des dictes tenures. L'on privilégiera l'établissement des colons proches aux quatre estuaires des ruisseaux St Guénolé, Ste Anne, Ste Nonna et St Pierre, afin d'y trouver l'eau doulce nécessaire aux travaux agricols. Cel droyct de pleine jouissance sera donné par part entière à chaque homme o femme ayant atteint siens 21 ans, et ajouté en aultre lieu restant à défricher plus amont d'une demi part par enfançon né o à naistre tant que place se trovera. Ce droyct sera compagné d'un demi droyct d'épave, chaque colon installé sur la côte bénéficiant du demi de la revente, aultre demi échue aux autorités îliennes, pour toutes éventuelles épaves o cargaisons là échoués. Ces droycts de propriété pleine seront accordés aux colons, relégables aux enfançons nés o adoptés par part égal, sans teni compte de droyct de quenouille, masles o femelles héritant à l'égal, ni droyct d'aisnesse, aisnés ains puisnés héritant à l'égal. Ce droyct sera maintenu pour autant qu'iceulx îliens respectent leur promesse faicte au Roy et au Gouverneur, ains leurs devoirs de vigie, de corvées, et de ban.
> Les corvées seront le devoir à chaque communauté à l'entretien des quais, chemins et ponts, et de garde des pâtures mises au commun. Pour se faire, chacun devra aider au commun, ains sera responsable du bion estat du demi-cent pas longeant leur tenure qu'ils devront rendre sinon carrossable, au moins cheminable par bions mûletiers. Aussi se devront se présenter, le premier samedi de chaque mois, pour les oeuvres collectives, remerciés du dîner commun. Ains, si besoin, se devront s'organiser pour garder leurs troupiaux, que nous suggérons mettre au commun.
> Sauf exception du faict de guerre ou descente de l'ennemi ou préalable accord, le devoir de vigie est dû par roulement. L'on organisera la population par groupe de 15 feux, chacun feu se devant de fournir aux autorités, par roulement, une personne vigoureuse pour l'aide au guet, qui sera confiée au sieur Alain Bouchard.
> Le ban ne saura être permanent ains ponctuellement levé, qu'en cas de grand danger. Est notoirement recommandé à tous, hommes et femmes itou, à s'entraîner aidé des anciens de flibuste au tir au mousquet, o à défaut à l'arc, ains qu'au maniement de la hache et de la pique ains à la lutte. A celles fins seront lors festes organisés grands concours, les autorités gratifieront les plus habiles d'une récompense.

Du bien commun:

Le reste du territoire îlien est réputé appartenir à la communauté. Ainsi:
> L'Institut Le Béru, aussi dict du "Crabe Croustillant" accueillera, éduquera, et entretiendra les filles, soeurs ou veuves des frères de la côte voguant ou ayant vogué sur le Skeud an Ankou o tout aultre vaisseau amiral à venir de l'île. Là pourront se reindre aussi tout joueur de cartes, buveurs, o aultre jouisseur, pour se mieulx délassé et délesté du trop plein -sonnant et trébuchant- de siennes bourses. L'argent récolté, oultre à l'éducation des dictes filliottes, servira à la communauté, ains à la mieulx mise en oeuvre du port.
> Au lieu dict Ty an Goff sera maintenu cheptel de bionnes vaches, dont le lait sera à tout ilien nécéssiteulx donné, et le fumier épendu où se drevra faire.
> Sera en prompt temps mis en service une batterie parfin l'Aber Vari du mieulx agarder, ains milice mise en place, qui aura la Tour Tan et siens abords pour principal quartier, et sera tantôt du mieulx armée par les autorités.
> La chasse en l'île de Gônave est réservée aux habitants de l'île, mais son commerce n'est nullement autorisé sauf à être dûment accrédité, ce parfin de ne poinct risquer l'épuisement de ressources dont on ignore la pleine mesure.
> La pêche aux côtes de la Gônave est également réservée à ses habitants ains iceulx du quartier de Léogane, que toujours, ont fréquenté celle coste, sinon que les eaux sises noltre costé la barrière seront interdictes à tout aultres n'est poinct îlien. Le commerce des ressources maritimes ne faisant pas l'objet d'interdiction se devra être encadré par les autorités. Toute exportation devra être dûment enregistré à la Capitainerie et soumis à une taxe du dixième de sa valeur. Cette dîme sera mise au service de la collectivité.
> Le droyct d'épave, comme tout trésor ou ressource en l'île trouvé (hors le su-décrit droyct de propriété), sera attribué à qui signalera l'épave pour son premier tiers; à qui aidera les autorités à s'en saisir pour son deuxième, et aux autorités pour son troisième.
> L'île étant couverte de forêts, les habitants pourront librement chercher leur bois à chauffage ou de construction où bon leur semblera sur les contreforts nord des Monts de la Barrière. En aucun cas, le droyct à ce bois s'étend à son commerce. De même, la forêt au sud des monts dits de la Barrière seront utilisés à la chasse, et interdicts aux glandeurs comme aux ramasseurs de bois.
> Toute production de bien facturée est encouragée, et leur commerce libre de taxes, sinon que si elles se doivent quitter l'île, on en prélèvera la dixième part, soit en nature,soit en prélevant la dîme de sa valeur.
> L'on encouragera les goémoniers à produire la soude dont ils pourront faire librement commerce pour enrichir les terres défrichées.
> La vente de boisson ou de services sera taxée du dixième du profit fait.

> Tout contrevenant étranger comme ilien s'exposant à une amende de 250 pièces de huit par tonneaux de nourriture spoliés à la communauté, ou la valeur de deux fois les biens par icelui prins.


> Enfin, par soucis d'équité et en réponse aulx iniques droycts perçus à Port Royal, sera prélevé sur chacune nef estrangère quittant l'île la somme de 2 pièces par tonneau, hors navire françois o breton, o vaisseau ayant par le governour passe droyct donné. Celle somme sera oultre passée à 12 pièces par tonneaux pour toute nef jetée à nos costes par mévents, et sauvée de malemort par nos gens, qui auront à eulx se partager la demi mesure d'icelle somme, l'aultre demi s'en devant être versée à la Capitainerie. Si ne peuvent s'en acquitter, les nefs seront en l'Anse aux Bretons agardées, et leurs équipages s'en pourront partir sur leurs canots.
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2346
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Ragots & bobards en direct de la Tortue

le Mar Juil 11 2017, 21:18
Si les Espingoins là abandonnés s'en trouvent parlant à Nuñez ou un membre de l'équipage, on leur proposera donc parcelle, pour peu qu'il acceptent la loide Gonâve, et l'autorité du Roy (doublé de celle du gouverneur!)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum