[black powder] Napo : le retour de la vengeance autrichienne !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[black powder] Napo : le retour de la vengeance autrichienne !

Message  lenwelin le Dim 20 Avr - 19:15

Aprés avoir prit une rouste, tellement mémorable que toute sa famille sur 3 générations aura mal aux fesses de manière chronique, notre doux et paisible général de division autrichien Karl Von schnaps, décida d'une retraite prudente du reste de ses troupes.
Hélas pour lui, une rumeur folle a couru sur tout le territoire que sa division gardait une importante réserve de pinard premier cru. De fait, et malgré la modération de leur officiers, les soiffards de soldats français ont poussé l'ensemble de l'armée a poursuivre les débris autrichiens.

Notre bon Karl, pourchassé de tellement prêt qu'il pouvait presque sentir l'épée dans ses reins, décida de positionner une petite division d'arrière garde pour ralentir au mieux la furia francese, et accessoirement permettre de sauver ses propres miches...

Schaf Ochsmann, a été désigné volontaire pour tenir une colline flanqué par un petit village et une rivière avec l'aide de 3 brigades, qui, nous le verrons rapidement, n’étaient pas très motivés (la récente défaite était a priori bien présente dans les esprits)



L'objectif est assez simple : il faut tenir le plus longtemps possible face a une armée francais supérieur et un peu (beaucoup) plus motivé !

sur le flanc droit, une petite brigade a pour tache de défendre le second pont...


Tandis que la troisième division se voit pour objectif de prendre position dans le village.
A ce moment tout va bien, les ordres sont encore simples et la réussite quasiment assuré ...
C'est alors que les Français montre le bout de leur nez avec une forte brigade de cavalerie face au village, qu'ils ne peuvent pas prendre et qui servent de jolie point de mire pour l'artillerie autrichienne...


Au centre les bataillons français avancent vite, a l’exception d'une batterie d'artillerie qui, ayant surement déjà tapé dans la réserve de vin, a compris un peu tout de travers et a décidé d'aller cueillir les champignons derrière la cavalerie française...


Sur le flanc gauche, une brigade d'infanterie française a décidé de longer la rivière pour menacer l'aile autrichienne et de contourner leur position


Au centre les français manœuvre vraiment très (trop) vite, avec un très jolie écran de tirailleur suisse


Ils menacent d'ailleurs le pont principal et la maison isolé dans laquelle s'est retranché un bataillon autrichien


Un petit plan d'ensemble après les manœuvres initiales :


A noter le bataillon de grentzer qui refuse obstinément de se mettre en tirailleur pour prendre le bois entre les 2 ponts, que les français, tout heureux, vont s'empresser d'occuper et ainsi assoir une belle position pour menacer le flanc droit.


Pour embellir encore plus la situation, une brigade d'infanterie française choisi ce moment pour débouler en renfort sur le flanc droit autrichien.
Au final les grentzer se retrouvent seuls de l'autre coté du pont face à 2 brigades française complètes... La seule consolation a leur sort est que la seconde ligne autrichienne a fusillé sur place les français qui, dans leur enthousiasme, ont poussé un peu trop en avant.


Au centre la situation semble être meilleur :
La cavalerie française, assez embêté par la foret et les habitations tentent de revenir sur le centre pour assister l'attaque principale mais les autrichiens se mettent en carré de manière efficace, stoppant net leur élan.


A cela s'ajoute un élan fougueux des suisses, qui, a l'encontre des ordres recu, décide d'avancer et se retrouve juste devant le canon des lignes autrichienne ...


En réaction, la droite autrichienne vient en support vers le centre laissant juste de quoi tenir le village. Les grenadiers combinés allemands forment une menace lourde sur le centre français qui présente justement assez peu de troupe sur ce coté en dehors de la cavalerie.


Sur le flanc droit, les bataillons autrichiens tiennent en respect les différents bataillons français qui tentent de traverser le pont, notamment grâce a quelques tir bien ajustés d'artillerie


Et au centre, les autrichiens, dans un moment d'euphorie et d'égarement complet, tentent une contre offensive pour repousser la ligne adverses loin de la colline.


Pour cela les hussards lancent une charge sur les carabiniers français (bien amoché par les tirs des carrés) et la ligne et l'artillerie se lache complètement sur le bataillon suisse ....


a première ligne francaise est mal en point et un début d'encerclement par la gauche se profile ... Contre toute attente les manœuvres autrichiennes sont efficaces !


Et la c'est le drame !
Les hussards autrichiens, remportent leur duel, font fuir la cavalerie française, et, poussé par leur élan, les poursuive, l'épée dans les reins, en plein milieu de la ligne française, et notamment a très courte portée des batterie françaises et de la seconde ligne de cavalerie...

Pendant ce temps, après avoir lâché pas moins de 30 tonnes de plombs sur les suisses, la fumée se dissipe pour découvrir que les suisses, non content d'être encore debout, grâce aux dieux des dés (sur 14 sauvegardes à 5 et 6+, 12 réussi !!) , sont passablement énervés et sont bien décidés a empaler les blanches fesses autrichiennes sur leurs baïonnettes...
Devant une telle audace, le troufions autrichiens ne demande pas son reste et décide de fuir vent du cul dans la plaine, abandonnant canon, bagage et colline aux helvètes ...



Et histoire d'en remettre une couche, une petite brigade française décide d'en profiter pour prendre a revers le flanc gauche autrichien et de tirer en enfilade, a bout portant sur les landwehrs.


Le flanc droit tentent de tenir face a la pression française de plus en plus forte, et qui commence a s'inquiéter sur l'absence de troupe autrichienne au centre .... (je vous laisse imaginer les discussion enflammé entre les officiers autrichiens et les bravades des généraux français  Laughing )


Petite vue d'ensemble, avec au premier plan les français et leurs canons qui pilonnent la petite maison dans la prairie, au point d'ensevelir les occupants autrichiens et de libérer l’accès au pont principal. comme dirait mon aide de camp ca commence a sentir la saucisse


gros plan sur le bataillon dopé aux hormones et qui a refusé de soumettre ses dés aux tests anti triche  Laughing 


Le centre enfoncé, les français en profitent pour prendre a revers le flanc droit qui se fait littéralement "percer le flanc" pendant que le front est contenu par une énième charge a travers le pont (je vous laisse imaginer le résultat du combat)


Au centre, les autrichiens tentent une reprise désespéré de la colline par une attaque massive et l'envoie de leur dernière réserve qui aura au moins pour résultat d'exploser les suisses !


pendant que la cavalerie fait un baroud d'honneur lors d'une charge joliment exécuté et qui se fini bien (la cavalerie autrichienne a dans l'ensemble fait honneur a son rang ! normal ce n’était pas moi qui l'a commandait !)


Plan sur la colline lors de la 2ième contre offensive autrichienne sur le plateau


Hélas, l'assaut, bien qu'initialement auréolé de succès, a nécessité les dernières ressources autrichiennes et une désorganisation complète de sa ligne qui expose ses flancs à la seconde ligne  française (incluant cavalerie, artillerie et infanterie).
L'assaut final fut tellement choquant que je me refuse à diffuser les images de peur de heurter la sensibilité des plus jeunes gens présent dans l'assistance.
Je me permettrait seulement de retransmettre les dires du fils du boucher, témoin de la scène qui lui a évoqué ses difficiles nuits a réaliser du boudin noir en enfournant les tripes de cochon dans la cave.

En espérant que cela vous a amusé, je vous souhaite une bonne semaine !
avatar
lenwelin

Messages : 234
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 31
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: [black powder] Napo : le retour de la vengeance autrichienne !

Message  worrywort le Lun 21 Avr - 15:05

C'est très beau et très impressionnant toutes ces troupes !
avatar
worrywort

Messages : 1616
Date d'inscription : 14/09/2008
Age : 40
Localisation : Lunéville

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum