Demain, au chant des kokos! (provocations et autres joyeusetés)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Demain, au chant des kokos! (provocations et autres joyeusetés)

Message  FLUSH le Sam 15 Avr - 10:55

Monsieur de Bennett,

A jors tourner autour d'elle, il se pourrait que vous me troviez fâché, et que vous nous obligiez à fermement vous châtier pour notre honneur et celui du Roy agarder!

Il me faut Monsieur, vous rappeler qu'au Roy Louis, nous avons fait promesse d'avec elle nous amarier, ce dès son oncle retrouvé. Mademoiselle de Rohan-Léon est, à nous, promise.

Que la jouvencelle soit o ne le soit à notre goût, il n'importe point.

Que ses manières de mousquetaire, son manque d'élégance qu'à force de mal fréquentations, elle a prise, son aversion pour les choses communes et us du temps, son sot entêtement (mais, Dieu, n'est-elle point femme? Ce de quoi nous l'excusons fort!) et ses jurons grossiers vous plaisent plutôt qu'ils ne vous affligent n'est pour nous point grand' émerveillement: les gens de votre race, qui plus est, comme vous mal nés, ne sauraient trouver qu'en une triste médiocrité (qu'elle ne fait que jouer -car, Monsieur, Mademoiselle est d'une toute autre engeance que la vôtre; et sous son déguisement hideux se cache une perle des plus nobles, à n'en point douter, et nous nous étonnons même qu'elle supporte sans se pâmer par grand dégoût jusqu'à la simple idée d'être de vous regardée!) funeste et jubilatoire attirance. Ains, tout cela non plus, n'importe point.

Ordonc, Monsieur Bennett, il est temps pour vous de faire constat, d'avoir bonne comprenance et mieulx bonne acceptance que Mademoiselle de Rohan Léon ne vous est ni destinée, ni même permise. Nous vous prierons de ne plus l'approcher à moins de trois coudées, de ne lui adresser la parole qu'avec le respect qu'il sied à manant quand une dame lui fait l'honneur de l'entendre, nous voulons dire -puisque la chose peut échapper à votre éducation- bien humblement, et vous interdit dorénavant de tenir avec elle propos qui sortent du cadre stricte des affaires qui nous -à notre corps défendant!- lient à vous.

En ne point suivant la consigne que nous vous ordonnons céans, vous offenserez la nature, vous insulterez jusqu'à votre pauvre intelligence, et vous ferez fi du bon vouloir du Roy, ce que nous, son serviteur, ne saurons tolérer.

Adonc, si, Monsieur Bennett, vous ne vouliez point vous rendre instamment à nos fort sages injonctions et vous plier à eux avec l'humilité nouvelle que nous avons la bonne grâce de vous apprendre, nous vous le ferions regretter d'une amère façon, à lames piquer, et ce, dès demain, au chant des Kokos!


Chevalier Emile Briandt de Montplanton, serviteur du Roy
avatar
FLUSH

Messages : 2270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum