Partagez
Aller en bas
avatar
Dim
Modérateur
Modérateur
Messages : 196
Date d'inscription : 04/12/2016

Re: Cabine du Capitaine Balboa dit "le Taciturne"

le Sam Avr 29 2017, 15:48
Journal de bord de l'El Conquistador - Capitan Balboa

C'est avec grande peine que j'écris ces mots, la dernière bataille nous fut douloureuse et très coûteuse. Raul, notre compagnon d'infortune fut fauché par un mousquet de forban.
Au sortir d'une tempête, nous engageâmes un forban ; après des pourparlers infructueux, je décida de lancer l'assaut mais hélas, la puissance de feu et l'habilité navale de mon adversaire, une sorcière française, furent supérieures. El Conquistador parvint, de justesse, à les distancer au dernier moment.

Le bilan est lourd mais je ne perds pas espoir de voir mes projets dans le nouveau monde s'accomplir. Dès lors, je considère cette sorcière française, au pavillon vert, comme ma Némésis ; et lorsque j'en aurai la force, je la pourchasserai à nouveau, et ce, sur les sept mers s'il le faut, afin de venger mes camarades tombés aujourd'hui.

Capitaine Balboa, dit le Taciturne.
avatar
Dim
Modérateur
Modérateur
Messages : 196
Date d'inscription : 04/12/2016

Re: Cabine du Capitaine Balboa dit "le Taciturne"

le Sam Juil 08 2017, 23:45
Depuis la dernière escale à Santiago de Cuba, l'ambiance sur le Conquistador est très tendue. En effet la tension règne entre le capitaine Balboa et le maître De Santiago. Beavisio et Culata, les deux commères du navire, qui ricanent souvent, colportent de nombreuses rumeurs : De Santiago aurait découvert que Balboa entretenait une correspondance secrète avec l'épouse de ce premier, Consuelo De Saluste. Cette dernière, qui plus est, conserve l'ensemble de cette correspondance dans un coffre, sous clé, caché dans sa chambre. De Santiago bouillonnent littéralement et ne cache plus son désir d'en découdre faisant l'état d'un potentiel duel entre les deux damoiseaux transis. Mutinerie, duel, conspiration, constipation, rien ne va plus sur le Conquistador alors que l'enjeu de la compagnie à l'heure actuelle est très crucial.  
avatar
Dim
Modérateur
Modérateur
Messages : 196
Date d'inscription : 04/12/2016

Re: Cabine du Capitaine Balboa dit "le Taciturne"

le Sam Oct 14 2017, 10:31
http://lesloupsdutemeraire.forumactif.org/t4897-scenario-valse-de-bourpifs-au-goede-snuit-a-jouer-le-13-10

Journal de bord du capitain Balboa

Les réparations du navire sont presque achevés, les hommes sont plus que nerveux du climat régnant à ... alors que l'équipage du Marie-Délivrance est si proche. Il m'est d'avis que ....


El diq d'ou coul ! El dig d'ou coul !
Revenante de Nantes ! Revenante de Nantes !
El dig d'ou coul ! El dig d'ou coul !


_ Mais .... Santiago ! Santiago ! Qu'est ce que c'est que ce cirque !
_ C'est Luchadore Capitaine ! Si je tenais le corniaud qui lui a appris ces chansons françoises !
_ Il m'en cure ! Faites le cesser ! Brisez lui son instrument sur le chef !
_ C'est que, Capitan, j'ai peur de lui léser quelque peu le chef ainsi !
_ Je ne veux pas être méchant mais je pense qu'il n'y a pas grand chose à léser !
_ Bien Capitan !

Et gratta gratta sul tuo mandolino
Mi petit Bambino,
Tou musico est plous yolie
Et chante chante de tou voix caliente
Mi petit .... Aaah


....

Journal de bord du capitaine Balboa

Il m'est avis que ...

_ Capitan ! Capitan ! Venez vite !
_ Bon sang ...

.....

_ Mais que fais Los Blanco avec Bardem sur les dos !
_ Capitan ! Vous êtes là ! C'est affreux capitan ! Affreux !
_ Racontes moi calmement Blanco, je veux connaître le moindre détail.
_ C'est affreux capitan, j'étais calmement dans la rue croisée avec celle de la tannerie près d'une taverne nommée Gide Snout je crois, je comptais rejoindre les gars la bas et lorsque je me suis rapproché j'ai entendu grand fracas et moult coups. Laissez moi vous conter ce que je vis alors :

Le Gide Snout, enfin je crois est un établissement plus que banal pour bous autre espagnols habitués aux tavernes dignes de ce nom : Il n'y a pas assez de bouteilles, une vilaine peinture sur le mur, des cruches aux formes impures et deux grands gars pas commodes derrière le comptoir, j'y étais passé plus tôt dans la journée voyez vous.



_ Le grand gars Taal m'a dit que ces cruches aux formes païennes venaient d'un patelin au Venezuela, il parait que les françois de la Roja en sont friands et qu'ils s'en sont servis comme monnaie d'échange plus tôt dans la semaine. Vous auriez du voir ces cruches aux formes impures capitan, drôle de moeurs que chez ces françois Capitan ! mais avec une femme comme capitaine c'est normal ye pense !
_ bref ...  



_ Oui Capitan, et il y avait aussi une peinture affreuse d'un conquistador m'a t-on dit. Un peintre ... barbaresque je crois l'aurait laissé ici en gage car il n'avait plus les moyens de payer ses consommations, on raconte qu'il barbouille le portrait de chaque personne du port pour retrouver de quoi récupérer sa toile !
_ Un barbaresque ? ici ? Tu dois faire erreur ! Viens en aux faits à présent Blanco !



_ Si, Si Capitan, eh bien figurez vous que des marins espagnols servant sur la Marie Délivrance se sont retrouvés dans cette taverne peu de temps après mon départ et qu'ils ont alors provoqué les notre. Si ! Si ! Capitan ! Ma, il en faut peu pour le vrai espagnol, laver son honneur et tut ! El presente está hecho de lucha; el futuro nos pertenece !
_ Si, Si Blanco ! Ensuite ?



_ Ma, les deux herejes ... perdone ... Holandès... ils faisaient une drôle de tête quand ils ont vu les premiers coups portés et ils ne sont pas restés sans rien faire ! Patria o muerte!
_ Abreviado Blanco !



_ Certains de nos hommes tombent, comme Jesùs Gutiérrez ! Mais les autres se battent avec ferveur !
Es necesario endurecerse, sin apartarse nunca de su ternura !
_ Tu as fini avec ça, Blanco !



_ J'ai vu de mes yeux, un de leur matador se lancer par dessus le bar pour occire l'un des nôtres mais il glissa et tomba tête la première sur le sol ! Sé realista: pide lo imposible !
_ Blanco ...



_ L'odieux Fidel Martinez fut coincé par nos braves camarades, mais le bougre se défendit comme si le diable l'habitait ! Un autre adorateur de cette femme capitaine, El diablo Roja ! Si tiemblas de indignación ante cada injusticia, entonces eres uno de mis camaradas !
_ Je vais t'en coller une, Blanco !



_ Notre quartier-Maître Juan Bardem (en bas à gauche) que je secouru vaillamment a donné maille à partir avec deux infâmes adorateurs de satan ! Dont l'un n'était d'autre que le fourbe Juan Macarena, qui servit sous vos ordres ! Il lui fit payer sa traitrise par quelques bourre-pifs bien placés ! Puis se fit projeter par la fenêtre dans la rue ! Toda nuestra acción es un grito de guerra contra el imperialismo y un vibrante llamamiento a la unidad de los pueblos !
_ Je perds patience ...  



_ Après quelques minutes d’une intense tension, il ne restait que deux groupes de combattants ! et là la
casco de soldados arriva et embarqua tout le monde ! Capitan ! Seul Senor Bardem s'en tira, grâce à mi !

_ Maître Santiago, vous veillerez à ce que chacun des hommes impliqués dans cette bagarre soit privé de permission à la prochaine escale ! Et que Blanco soit dispensé de quart pour le reste de la semaine ! Où est Burro, pour soigner Bardem !
_ Aux arrêts, avec les autres, Capitan !
_ bon sang !


Plus tard Beavisio et Butt El Headio s'approchèrent de Blanco :
_ Et la tableau à la vilaine trogne, il était encore intact ? demanda Beavisio
_ Si, Si, encore intact !
_ La belleza no está enojada con la revolución!
_ Si, Si ...
Et les trois ricanèrent.



Don Saluste, le centenaire du Venezuela, Vigo Des Carpates
avatar
Dim
Modérateur
Modérateur
Messages : 196
Date d'inscription : 04/12/2016

Re: Cabine du Capitaine Balboa dit "le Taciturne"

le Sam Mar 10 2018, 12:09
A la fin mars 1662, rassemblés autour d’un foyer à bord d’un navire espagnol, les rescapés d’El Conquistador rongeaient leur frein. Luchadore saisit alors ce qui restait de sa mandoline et improvisa quelques notes pour leur remonter le moral :

De chagrin aujourd’hui, nos cœurs sont lourds …

Pour nos camarades tombés au combat…

De bravoure demain, nos âmes sans détours …

Pour notre capitaine, porter notre croix…

Libérateur d’esclave, El Liberator !
Sous son égide, glorieuse fut son œuvre !

Fut acclamé par les affranchis noirs …

Fut redouté par les rouges oppresseurs …

Mais un vil sorcier attendait dans le noir…

Moult sorts lancés, accomplissant ses heures …

Résistant sans coup férir, El Liberator !
En proue, ardentes furent ses manœuvres !

Mais ce démon ogre lança malédiction …

Aux purs servants de l’œuvre divine …
Que trépasse ce damné félon …

Balboa le mènera à la ruine…

Victoria o Muerte, El Liberator !
Avec lui, surmontons cette épreuve !
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2920
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du Capitaine Balboa dit "le Taciturne"

le Sam Mar 10 2018, 15:17
La légende raconte que c'est dans ce même entrepont, galvanisé par la mélopée de Luchador bien vite reprise en choeur par les 11 autres, que Balboa entreprit de mettre ses prisonniers fait à la plantation Parker qui pour leur grand malheur avaient été repêchés parmi leurs geôliers, sinon à la gène, du moins à l'équarrissage, et ce tout vif, cela va de soit.

A commencé par le soldat Riggins, on compta scrupuleusement chaque tranche, en mémoire de l'un des camarades reposant au fond de Perathe Bay:

Et une oreille pour El headio!
L'autre pour Porco!
Un bras pour plaza!....Olééé!
Les tripes pour los blanco...qui n'en manquait pas!

Victoria o Muerte!!!


Riggins agonisait ainsi vidé et amputé, quand ce fit le tour de Pattisson...déjà à moitié mort, hurlant de terreur...

Et une langue pour Sin Nombre!..lui qui l'avait si bien pendue...
Et un complet trois pièces pour Gutierrez!...lui qui l'avait si souvent tendu! ..Oléé!!!


Luchador accéléra le tempo sur sa Mendoline. Les compagnons de Balboa entrèrent dans une transe aussi joyeuse que macabre...

Un estomac pour Zavaletta! ...quel ogre c'était celui là!
Et une tête pour Bardem! ...notre quartier maître tant aimé!


Laquelle roulant au pied du sergent Pinder scella le sort de Pattisson son propriétaire, qui au final ne s'en tirait pas à si mauvais compte.

Sur quoi O Assino qui se lassait quelque peu de la douceur du spectacle, revint avec une scie de charpentier qu'il tendit à son capitaine devant qui fut mené le sergent Pinder, le cul déjà tout baigné du contenu de ses entrailles....

La légende ne dit pas ce qu'il advint dudit sergent, sujet du roi Charles enlevé à la Jamaïque...
Contenu sponsorisé

Re: Cabine du Capitaine Balboa dit "le Taciturne"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum