RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Mer 8 Fév - 22:15

Dès que le vénérable Friedrich ar Maestr en aura donné le feu vert, le staff du Crabe Croustillant vous invite à venir ici causer, plutôt que sur le poste dédié à la colonie de Gonave.



RENCONTRE DE LA FLIBUSTE - 1661
TAVERNE DU CRABE CROUSTILLANT

Au programme:

L'on vous gââââte...

> Discours fleuve de bienvenue du Gouverneur Yann Varia Kradoc'h Ab Rohan-Leon.
> Discussion libre autour du thème: le devenir de la Flibuste durant le réchauffement climatique (Espagne / Angleterre).
> Proposition de mise au point du programme "assurance-libération" (définition / mise en place / mise en application / pérennisation)
> Tire aux Homards,
> Pêche aux Pigeons,
> Tourtes à la Miss Shorty,
> Quiche-poulette "Princesse Lulu",
> Dégustation de Coca Cula by Doherty (l’élixir qui réjouit!),
> Spectacle de fin d'année des élèves de l'Institut de Jeunes Filles Le Béru (paix à son âme immortelle) sur le thème du respect du beau sexe et du service à table "plein-blaze".
> Concerts (Jehan Floc'h & Fétides Boucaniers, Mc Gowan 's Greenies, Old Bob Jamaïka)
> Concours de lancer tabourets, de cuillères à pot, et de kirsch.
> Jeu du "chamboule Commission"
> Creusement d'un fossé de 8 coudées doublant la toute nouvelle palissade cloturant de l'Anse aux Bretons (sur la base du volontariat, ou pour les éventuels "invités" qui habiteraient vos cales, et voudraient un moment voir le jour).


De ce que l'on sait... Sont là regroupés.

Capitaine Jѳrgen Grѳtt: I/06/61 - Arrivé le 4 avril
Capitaine Playmores: I/06/61 - Arrivé le 13 mai
Capitaine Mobariken: I/06/61 - Arrivé le 16 mai
Capitaine Kradoc'h: I/06/61 - Arrivé le 31 mai
Capitaine d'Armor: I/06/61 - Arrivé le 3 juin

Pas de nouvelles:
Capitaine Mc Donald: II/05/61 en cours - Caraïbes - au mouillage (0PA)
Capitaine van de Güe: III/04/61 en cours - Port Royal - au mouillage (4PA)

A Carthagène...
Capitaine Edward Mc Aarony, dans sa geôle...

D'autres capitaines, qui ne sont a priori pas attendus... Vaquent à leurs occupations.
avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Ven 10 Fév - 12:19

FIN MAI 1661, LE RETOUR DE KRADOC'H EN SON ÎLE DE GONAVE


La Marie Morgane (accompagné ou non de la "Redencion", ou avec à son bord ou non Logan Mac Donald) arrive le 31 mai en vue de l’Anse au breton, la vigie signale de 3 navires à l’ancre :

- Le Pentacruel, brigantin sous pavillon anglois
- Un barque longue et une double chaloupe sous pavillon françois

Il s’avère peu après que le Pentacruel est le nouveau navire de Don Playmores, lequel est arrivé à il y a deux semaine de cela, visitant l’île en compagnie de sa Conchita et son petit Pipas. Quant aux deux navires français, l’un s’avère être celui de Morabiken le vérolé, croisé peu de temps auparavant à la Tortue, et l’autre celui d’un danois arrivé à Gonave il y a deux mois de cela.

Inutile de préciser qu’un homme aussi exotique a grandement excité la curiosité des habitants qui peu à peu se sont habitués à son fort accent et parviennent désormais à le comprendre…ou presque, puisque l’infortuné Jѳrgen Grѳtt se fait toujours bien malgré lui appeler « Kroot »…

L’homme se dit avoir été armé à Curaçao par Edward Mc Aarony aux environs de la Noël de 1660, lequel lui aurait donné rendez-vous ici même pour le printemps qu’il trouve maintenant bien avancé, au point de d’en éprouver quelques doutes sur sa capacité à entendre les cartes locales…

Par ailleurs, est signalée l’arrivée imminente du « Palas » des frères d'Armor qui fut contrainte de faire escale à Leogane pour réparer quelque désordre dans son gréement, suite à une tempête essuyée au large de la Jamaïque.
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Ven 10 Fév - 16:30

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'Anse aux Bretons... Auberge dite du Crabe Croustillant, dans les premiers jours de juin 1661...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ambiance festive ce soir là à l'auberge... Les habitants de Gonave assemblés fêtent les Erses libérés par le capitaine Kradoc'h, et la présence sur l'île de nombreux flibustiers, dont certains arrivés depuis plusieurs semaines.

Jehan Floc'h et Princesse Lulu, déjà dans un état avancé, entament ce qui est devenu l'hymne des boucaniers et braconniers de l'île, la fort lancinante et bien étrange Prière du Poulet...

Folle ambiance... Trombines gracieuses... L'élégance faite chansonette!



A l'autre bout de la salle, dans une pénombre de fond de cale, Gwernig et Kersauzon juchent la jambe et demi de Kradoc'h au sommet d'une pyramide de bariken de Coca Cula by Doherty, (l’élixir qui réjouit!), puis hissent le reste du gouverneur qui leur est attaché, l'élevant de son unique pied à son cap...

L'apparition du maître n'échappe pas à son fidèle volatile, qui s'exclame, fier de lui:

"Ôooooo! Kradoooooorhhhhh! Ôooooooooooooooo!"

Le capitaine lui lance un regard bienveillant. Tant d'intelligence en dedans d'une si petite tête! Mais il est sorti de sa benoite torpeur où il allait sombrer par son beau père, qui rappelle à l'ordre son oiseau en même tant que son presque fils.

Le vieux Flush souffle.

"Peoc'h bremañ, mignon! Ton père, parler il doit!"

Mais la perruche insiste...

"Haaaaaaaaaaaauuuuuuuuuuut! Kradoooooorhhhhh! Haaaaaauuuut!" (Plus fier, encore!)

"Ma Doué! Sellit ta! L'oiseau, le françois, il parle!"

"Normal, Gwernig, c'est un gros poulet et comme iceulx de sa race, il en a la parlure, la parure et les us des Francs!"

A la table de l'Ogre de Bilbao, on s'énerve déjà:

"Vos gueuuuuuuuuuuuuules, on n'entend plus la musique!"

Au fond de la salle:

"Assis! Assiiiiiiiiiiiiiiiiis! Yé vois pas el Capitan!"

Le Kozh profite de l'agitation pour ramener le silence, d'un coup de sabre coupant en deux un homard tout juste échappé des cuisines en bien funeste goguette.

"Peoc'h, bremañ! J'ai dit!"

Tous plaignent la pauvre bête, dont la partie avant est mangée crue par Mc Gowan et Sid le Vicieux, qui le fracassent et l'attendrissent à coups de crosse... La partie encore munie de pattes, prise d'une trop tardive panique, s'enfuit prestement vers l'arrière salle avant de retomber sur Marie-Cath', ex cuisinière de la "Tortue Déglinguée". Elle s'en saisit et le jette dans une marmite déjà bouillante où nagent déjà une douzaine de ses malheureux compères...

La partie angloise des invités en frémit.

L'autre exulte!

"A Moooooooooooooooooooooooooort les homaaaaaards!"

Le vieux Flush tire de son mousquet.

Et le silence, enfin se fit...

Kradoc'h étire ses 5 pieds de haut, et toise maintenant l'assemblée serrée dans la grand' salle de la Taverne. Il racle sa gorge, prend en main un parchemin que lui tend le père Magloire...

Le moment est d'importance... Et le silence, palpable.

"Aux ci-devant illustres capitaines et flibustiers, que remercions d'être venus si nombreux à Gonave, la bienvenue voulons à chacun souhaiter!"

Un brouhaha parcourt la salle. Oui, c'est vrai, il y a du monde, et du beau!

Mais les discussions renaissantes sont bien vite étouffées quand le capitaine reprend d'une voix plus forte.

"A ces braves, nous disons:

Compte tenu de la situation, qui interdit iceulx tenant anglois pavillon d'aller courir sus à l'Espingoin, nous voulons rassurant leur donner bon conseil: qu'ils s'en battent couillasses à grand' force! Car, nenni, nous ne les plaindrons point trop longtemps, à iceulx suffit à rendre celle commission la diligence au cul, comme on va à la selle, ains d'en prendre une de bien meilleure aloi, la bionne françoise. Voilà qui leur laissera sans mal loisir de continuer honorable et profitable commerce.

Et ce: la honte sur eux en moins!

Aussi, force est d'aconstater qu'un pavillon à tous commun saura resserrer les liens qui nous unissent, tous, frères de la côtes que nous sommes!

A ces fins, pour qu'un temps précieux ne se perde, le sire Cadouan, ci-présent nouvellement nommé secrétaire, a reçu plein pouvoir du très prévenant et illustre Gouverneur de la Tortue, Sire Fredoilon Deschamps de La Place, pour permettre iceulx d'obtenir dans l'heure -sans avoir à entreprendre le voyage de la Tortue- la dite françoise commission.

Oui-da! Sur eo!

Aux plus mal renseignés, rappelons qu'ils peuvent rendre avant échéance l'angloise commission qu'ils tiendraient malaisément, car s'ils l'agardent, elle les maintiendrait, nous en appelons à leur bon sens, en mauvaise posture si d'aventure ils voulaient en vivre...
"

Pause.

Le silence répond au capitaine.

Yann Varia Kradoc'h lève les yeux au ciel, puis reprend:

"Si d'aventure ils voulaient en vivre... des aventures"

Pause.

Nouveau silence, interrompu brièvement...

"Kokooooo!?"

Kradoc'h étrangle son oiseau du regard dont on voit un fugace instant les plumes blanchir d'effroi, et reprend, déçu seulement de constater que le Coca Cula Doherty (l'élixir qui réjouit!) titrant à 66° a partiellement endormi son auditoire.

"Bien... Il est temps venu de nous montrer au mieux solidaires, pour que le vil Espagnol nous sache, tous, un seul corps, et qu'il se tienne coi, sur ses gardes, car tout craignant notre union, plutôt que de nous courir sus, et s'en prendre à chacun de nous, individuellement.

De ce fait, et parce qu'il se pourrait aussi que tous, autant que nous sommes, connaissions même péril et mésaventure, nous suggérons l'action commune, et hautement glorieuse qui suit:

Vous n'êtes sans ignorer que le vaillant mais malchanceux Capitaine Mc Aarony a été pris avec son équipage, et qu'ils sont douze à attendre à Carthagène qu'on leur passe corde au col. Laisserons-nous les nôtres connaitre fin si tragique?!
"

La communauté des flibustiers, enfin, se réveille...

"Noooooooooon!"

Les plus clairvoyants:

"Fumiers d'Espagnols qui ne se laissent piller!"

Les plus énervés s'emportent:

"Nan! Ma Doué beniget! Argaaaaaad!"

Koko, confirmant:

"Argaahaahaaaaad!"

D'Armor, surenchérit:

"An argad, atao!"

Kradoc'h, content de son effet, lève la main.

Le silence, à nouveau...

"Non, mes amis! Vous avez raison! Nous vous savions comme nous épris de liberté! Aussi, agir, il nous faut!"

Brouhaha.

A la table des anciens du Skeud an Ankou, monte une furieuse rumeur, rythmée des pots d'étain qui heurtent le bois brut en souffrance...

"AR-GAD! AR-GAD! AR-GAD! AR-GAD!"

Koko n'en pouvant plus, ose lui aussi reprendre:

"Argaaaaaaaaaaaaaad!"

Le regard noir que lui lance Kradoc'h, exigeant le calme, le blanchit à nouveau.

Silence.

"Ordonc, la place de Carthagène est par trop importante pour que, même tous unis, nous puissions envisager sa prise... Ce dit, Saint Yves, Sainte Anne, Sa fille Marie, et Saint Kado nous sont venus en rêve et nous ont donner la voie à suivre..."

Un huguenot du premier rang tombe genoux à terre et demande plus de rhum, ou sa conversion expresse auprès du Père Magloire... Il est évacué par le service d'ordre, commandé par Bouchard...

L'heure n'est pas à la plaisanterie...

"Nous disons: échangeons Mc Aarony et ses compagnons contre des capitaines, des prêtres, des notables pris à l'Espingoin!

Nous proposons qu'à nous tous, nous agissions non point en commun, mais en relation, par exemple en organisant le blocus de la toute proche Santiago de Cuba, ou en ravageant les routes maritimes et les parages immédiats de Carthagène, ou encore le saccage de la côte méridionale de Cuba ou de Saint Domingue, ou, pour protéger la Tortue, que nous fassions régner, par petites unités de deux ou trois nefs, notre loi sur le passage du vent . Qu'un ou deux mois mois durant, chacun prenne sa part de butin et de prouesses que son action engendrera, mais que nous gardions pour le bien commun toute personnalité prise en nos mains bénies, qu'elles soient ensuite confiées à des émissaires -dont nous voulons être- qui iraient à Carthagène ce ou ces mois de pillage passés, les échanger, ou mieux, les monnayer (s'il s'en trouvait en suffisance pour y gagner quelques piastres qu'on pourrait confier à l'amirauté pour le rachat d'un capitaine pris!) contre la Nouille et ses hommes! Peut-être, direz-vous, il ne se passera pas même ce temps de trois décades avant que ne paraissent les voiles d'une escadre espagnole. Mais, mes amis! S'il en était ainsi, la gloire et la richesse s'en viendraient les compagnant!!! Car il faudrait simplement ne pas trop s'éloigner les un des autres, par exemple, un groupe pillant campagne, l'autre écumant à la côte, et le troisième au large, ceci, dans la même zone, et par roulement, ou encore, en suivant trois routes parallèles pour descendre jusqu'à Carthagène, tout en chacun écumant... et... s'il se faisait qu'une escadre vienne à l'un de nos groupes, il faudra tous derechef se joindre et les prestement les engager! Si ce n'est assez des prisonniers qu'on aurait déjà pris, un amiral en nos mains, et nous libèrerons le Scoteux pouilleux! Peut être, si nous ne nous hâtions point assez (c'est en cela que nous pensons qu'il ne faut point trop passer de temps avant d'entamer le voyage de Carthagène), le bourreau espingoin aura fait son œuvre mortel, et envoyé nos compagnons Ad Patres... Mais, par la culotte du Petit Jésus! Nous aurons essayé!!"


Brouhaha, à nouveau.

Les anciens du Skeud an Ankou exultent, suivis de près des nouveaux de la Marie Morgane...

Mc Gowan se lève, se saisit de la luth de Old Bob, et demande à Miss Gardner de l'accompagner au chant...



Le fond de la salle où les Irlandais sont légions, s'embrase...

L'on crie. L'on boit. L'on pince une fesse de Maria Morgan Le Béru qui réplique derechef d'un coup de boule rotatif envoyée en plein mitant du nez de son agresseur, ce sans renverser le pot de bière qu'elle continue à remplir, imposant à tous le respect le plus absolu... La fille de son père, an hini zo!

Kradoc'h interrompt l'assemblée festive, et interroge en hurlant...

"Messieurs! Ce combat!? Le ferez vous, pour Mc Nouille?!"

Ceux de l'île, l'équipage de Kradoc'h en son entier, et d'autres qui le peuvent encore se lèvent, et avec eux, leur sabre d'abordage.

"Ya 'vad! Pour Mc Nouille ET Yul!"

Invraisemblable tintamarre...

"Mac Yul! Mac Yul! Mac Yul! MAC YUL!"

Beaucoup, trop imprégnés de chant et d'alcool, se contentent applaudir et de crier leur approbation...

D'autres, enfin, assis sur leurs couilles faites coussins, trouvent l'action trop hasardeuse. Réfléchissent ...

"Mes amis, qu'en dites vous?!? Et pour iceulx que l'aventure tenterait, ont ils idée où trouver bons bourgeois, riches planteurs, navires marchands d'importance, filles de gouverneur ou bien gras évêque?"

... A vous les studios...
avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Mac Yul! Mac Yul! Mac Yul! MAC YUL!"

Message  Erycx le Sam 11 Fév - 12:43

Passons par le fond quelques galions et par missive demandons la nouille !
Qu'ils refusent et nous deviendrons Lyngbakr et l'Hafgufa avant de consumer les terres pour qu'il ne reste que cendres !

"GRØØØØØØØTT"
avatar
Erycx

Messages : 12
Date d'inscription : 05/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Dim 12 Fév - 8:24

"GRØØØØØØØTT itou, mon ami!"

Précisons: l'idée de mettre, pour petit temps, à pot commun nos prisonniers de valeur ne nécessité pas que nous agissions de conserve. Il implique juste que nous les regroupions tous en un point, pour aller négocier la libération de la Nouille.

Si les prises étaient bonnes, ou si vous souhaitiez pérenniser ce système afin que nous ayons stocks de prisonniers à échanger si pareille déconvenue arrivait à l'un ou l'autre des capitaines faisant choix d'ainsi communier, je propose de les faire garder à la Tortue, où si le gouverneur ne le voulait, à Gonave, et que leur garde soit au commun, chacun des capitaines laissant ici 1 ou 2 hommes.

Aussi... Il y aura tantôt 6 capitaines ici présents, 3 ayant nefs plus imposantes.

Que ne travaillerions point en binôme, un "gros", et un "petit"?

D'Armor, Dom Playmores, et nous-même, navigant chacun avec plus petit. Nous faisant une spécialité du Scotteux (et ne sachant point dans quel état il arrivera!), nous proposons de convoyer avec Mc Donald (nous l'avions il y a un temps convenu, et Kradoc'h n'a qu'une parole!). Les quatre autres capitaines voudraient ils s'arranger ainsi? Ou préfèrent ils cheminer seuls?

Quelles cibles?

Doit-on se tenir proches, pour se soutenir les uns et les autres, si l'Espingoin vient nombreux?

Et que pensent ils de mettre à commun des otages?

Et qui ira négocier à Carthagènes?

Messieurs: à vous de nous dire!

avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Dim 12 Fév - 12:05

Quelque part au fond de la taverne...

"Tiens don' ! ..j'aurai pas misé une patte de Rat su'le courlandois!...le gars l'a du cran, et laisse filer là ben belle opportunité d's'affranchir d'son bourgeois d'armateur....!"

L'autre:

"M'ouais, fait l'tout beau l'françois avec sa frégate!...q'l'y aille lui tâter du Galion au Philippe!"

Un troisième:

"T'crois vraiment qu'y'en un de d'cette bordée d'flibuste à vouloir se livrer la corde au coup rin qu'pour taper causette à Carthagène?"

Un quatrième:

"Ah..vos gueules!...j'y entends rien à toute c'te parlotte, mais qu'est-ce est beau!!"
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

T’es pas clair l’ami

Message  Erycx le Dim 12 Fév - 12:16

Tu veux que l’on conserve dans un pot commun nos prisonniers ? Moi j’ai point de dépôt commun, pas même de prisonniers, j’ai que mon bateau !  

Pour la nouille faut pas attendre la potence ou c’est un cadavre bouffé par l’vers que t’auras. Pas le temps d’aller engeôler du matelot pingouin, nous faut un coup d’éclat rapide avant qu’ils s’organisent !

Groupons-nous pour passer par le fond un gros navire militaire ou deux, c’est toujours ça de fait. On cloue les capitaines sur la proue pour l’ambiance festive quand on arrivera dans l’port pour tout ravager. Comme ça celui qui prendra ses jambes à son cou y aura de quoi dire aux pingouins !

Au fait le pingouin c'est pas un zozillot qui vole pas ?
avatar
Erycx

Messages : 12
Date d'inscription : 05/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Dim 12 Fév - 19:55

Si fait, mon ami...

Le pingouin ne vole point, mais l'Espingoin ne sait point faire autre chose, depuis qu'il s'est approprié la moitié du monde, sous fallacieux prétexte de lui en avoir été par Dieu tout donné...

Ce dit, nous ne pouvons, même à nous tous, prétendre autre entrée en Carthagène que sous les rires de sa garnison. Elle est par trop forte pour qu'on prétende l'enlever par force. C'est en ce sens que nous prétendons que la seule voie qui puisse sortir la Nouille de la marmite, c'est l'échange. Or, nul à notre connaissance n'a à ce jour d'otages à échanger... Quitte à les prendre dans les parages!

Mas qu'avez vous donc à vous taire de la sorte, nous entendons bien que le basque n'entend rien à notre jactance, mais, diable, il se trouve bien en celle salle un truchement qui puisse lui dire ce qui se dit. N'est-il pas intéressé de vouloir la main tendre à un compagnon que sa conduite contribua à mettre dans l'infortune?

Et les autres, diantre, ont-ils autre idée que d'agoûter au rhum et aux femmes?

Ont ils quelque vœu à voir Mc Nouille libéré? Ou préfèrent-ils la gigue?

Et s'ils le veulent, ont ils quelque plan à suggérer?

avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Lun 13 Fév - 12:20

Toujours au fond de la salle..

"C'te bien vrai ça...pas étonnant que l'basque y la boucle..s'rait pt'ête pas tout blanc rapport à la Nouille..."

L'autre:

"Et l'Cadouan didonc'...le v'la pas bien garni de trois pouliches qu'a seraient pas des oies blanches, j't'en fiche c'qui reste d'mon cul de chapeau!"

Le troisième:

"Ouais..commissions tu parles!..c'te sont pas après ses bouts d'papiers qu'elles en ont, mais a bien qu'à s'trébuche et'sonne.."

Un quatrième:

"Ah..vos gueules!...n'entend qu'vous ici, que d'jà l'kracoc'h y prêche l'désertj...
Pis j'y vois rien d'ces poulettes que t'dis...m'en va voir ça d'plus près..."

avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Playmore le Lun 13 Fév - 12:37

Je vous suis mes amis!
A la proposition du Kradok d'établir un pot commun de prisonniers j'adhère totalement et puis qui sait en plus de passer des navires espagnols par le fond, il nous sera peut être possible de mettre la main sur quelques cargaison intéressante!

Attention mes amis, l'espagnol est sur ses gardes et bien armé! Il nous faudra agir à 2 voir 3 navires pour ne pas prendre de risque.
Il convient également de se tenir proches les uns des autres, nous attaquerons ainsi tout ce qui passe à notre portée en limitant les risques de fuite!

Enfin marauds! Sachez que mon silence n'est dû qu'au délicieux breuvage de cette taverne et à mon respect pour l'hospitalité du Kradok!
Je suis ici pour aider un ami, en écrivant ma légende dans le sang des larbin du vice Roy!
Je n'ai nullement à me justifier ni a m'excuser du fait que la Nouille soit un piètre navigateur!
Si cela pose quelque problème à quiconque un duel réglera bien l'affaire, mais que ceux présent à Sainte Marthe m'en soient témoins l'Ogre ne craint pas les balles!


_________________
Fantastique Président du Vice
avatar
Playmore

Messages : 1132
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 30
Localisation : le Rock and Roll Bar

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Lun 13 Fév - 12:48

Au fond du Crabe...les quatres compères rentrent piteusement la tête dans les épaule...non sans que le troisième pose un main sur l'épaule de son camarade s'apprêtant à se diriger vers le charmant attelage, lui glissant à l'oreille:

"Eh, Gros Louis..passe-y donc avant qu'l'Vérolé l'en ait fait son affaire...si c'pas d'jà fait... What a Face "

A ces mots ledit Gros Louis, à l'évocation de ce à quoi pouvait ressembler la ch'touille de Cathay.. pale ..ravisa son céans, l'écrasant bien sagement là d'où il venait de pesamment le lever...
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Nadriand le Lun 13 Fév - 18:32

Un homme s'avance et lève la main pour prendre la parole au milieu de l'assemblée. D'une forte corpulence, et avec des vêtements tout récent, tout chamarré, mais malgré tout bien équipé en armement, on sent qu'il a pris du galon récemment. Son allure arrogante, n'est cependant plus aussi imposante qu'avant...depuis qu'il a pris une balle en plein ventre, l'obligeant à rester à terre.

Capitaines !

Je me présente pour ceux qui ne me connaisse pas encore. Je suis Cadouan d'Armor, secrétaire de notre illustre Gouverneur de la Tortue, Sire Fredoilon Deschamps de La Place. Je suis ici pour vous écouter et vous apporter le soutien que le gouverneur jugera nécessaire de vous apporter.

Sachez dors et déjà que le Gouverneur de La Tortue offre aux capitaines qui ne sont point sous son pavillon une lettre de commission. Et aux Bretons ici présent, vous n'en avez pas besoin, je vous le rappelle !

Son regard se porte sur Kradoc'h.

Le Gouverneur souhaite la prospérité de la terre qui est sous son autorité. Et ceci passe par une flotte de Capitaine importante et puissante. Ni l'Anglois, ni'Espinguoin ne pourront nous réduire au silence ! Unissez vous, ralliez les capitaines en manque de sensation. Dites aux Hollandais ce que nous leur proposons...notamment à ce De Gue quelque chose...Il semble qu'il aime l'or et cela sera sous pavillon français que cela arrivera !
avatar
Nadriand

Messages : 730
Date d'inscription : 13/09/2008

http://oriflammesdenadriand.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Lun 13 Fév - 22:43

Augune hésitation: au Güe il faut aller donner conseil d'oublier St Greorges, s'il se veut faire prises autres que morues!

Nous ne sommes pas prêts de le voir, car ne mêlons nos eaux aux siennes. Mais est à noter qu'un bon -quoi que fort vil- capitaine comme icelui s'en trouverait mieux être des nôtres, et que nous n'en aurions point trop à nous en plaindre.

Dom Playmores, vous même,, vous départirez vous du pavillon d'Albion?

Nous retenons l'idée de cheminer en deux escadres de trois nefs, non loin l'une de l'autre pour s'adonner aide s'il se devait.

Les ci-devant capitaines y trouveraient ils à en être?

Si oui, comment nous organiser?

Si non, qui pour cheminer en commun?

avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Mar 14 Fév - 0:34

[HRP]: De la Course V2 p. 3 "Association de flibustier". Pour faire des association de plus de deux flibustiers il faut q'un chef de la flibuste (statut que nul n'a encore dans cette assemblée) lance un appel en vue de monter une expédition contre un grand port espagnol (Cf. Du Saccage). Il faudra donc en passer par 3 paires (si elles sont complémentaires c'est encore mieux, les profils des deux capitaine se fondant au "mieux-disant") et non 2 triplettes. Ce qui n'empêche pas de viser une même zone à plus de deux flibustiers, les trois paires peuvent très bien avoir le même objectif. Mais les navigations et actions seront traitées en groupes (de 2 max) séparés, éventuellement simultanées le cas échéant. L'idée est d'une part qu'il ne soit jamais assuré de pouvoir surclasser une flottille de gardes-côte en nombre, lesquels garde-côtes ont le privilège de savoir naviguer par trois, discipline et subordination oblige; à deux ça passe!... car l'égalité va de soi..mais à trois on entre dans une système hiérarchique difficilement acceptable sinon par le respect naturel qu'inspire un chef de la flibuste conjoint à la perspective d'un ENOORME butin.[/HRP]
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Mar 14 Fév - 8:48

Adonc,

Trois paires de nefs?

Qui avec qui?

De mon côté, l'attendu Mc Donald, avec ou sans bateau, comme déjà dit.

Que disent les autres?
avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Hadrien le Mar 14 Fév - 9:05

Quelque part dans la taverne, le hollandais nouvellement arrivé aux Caraïbes prit la parole :

Tout cela est bel et bon, tout cela est bel et bon…

Alors c’est ainsi que se passe la course aux caraïbes ? A peine arrivé, je n’ai même pas encore arraisonné mon premier galion espagnol et déjà je dois déjà me soumettre à vos Lois ?

Enfin, quel bien me fait-il de mener la course si ce n’est d’être libre ? Pourquoi diable dois-je soudain me montrer solidaire de gredins que je ne connais n’y d’Eve, ni d’Adam, naviguant qui plus est sous pavillon Anglais !?

Résumons si vous le voulez, afin que chacun se souvienne de ce qui se passe ici.

Si j’ai bien compris deux d’entre vous se lancèrent dans une expédition, fort dangereuse et fort lucrative n’est-ce pas ? Vous êtes surpris au mouillage, par votre grand manque de prudence – enfin mes bons seigneurs, combien de temps avez-vous passez à rançonner, dans cette région de la côte St Marthe où tout le monde s’était donné rendez-vous, attirant à vous la totalité de l’armada espagnole ?!

Ainsi donc l’armada de Barlovento vous surprend au mouillage, l’un d’entre vous s’en tire – au passage superbe solidarité monsieur de Bilbao – et l’autre s’en va vers sa juste punition.

Et soudain, nous devons, nous, petit corsaires à peine débarqué, prendre tous les risques pour vous venir en aide ? Allons messieurs ! Je suis en tout et pour tout commandant d’une double chaloupe, qui ne m’appartient même pas ! Et pour quelle raison devrais-je frayer dans les eaux les plus dangereuses des Caraïbes ? Eaux, infestées par l’espagnol !

Je n’ai pas un sous vaillant, mais je dois, moi, rendre mes otages au sieur de Bilbao, dont les rivières de perles font jaser de Port-Royal à Curaçao ? Dites-moi encore, mon cher Ogre, combien de tonneaux déjà avez-vous ramené de votre expédition ?

Mais de quelle solidarité parlons-nous ici ? Je suis flibustiers et je ne connais qu’une loi, celle de mon profit. Ces messieurs aux poches bien pleines veulent mes otages ? Qu’ils me les achètent ! Et, à bon prix n’est-ce pas ?! Quand à ma compagnie pour vos raids, elle se monnayera également.

En ce qui me concerne, le jour où je subirai le destin de ce petit monsieur Écossais, alors je m’en irai le sourire aux lèvres et sans renier ma foi. Ainsi j’ai parlé !
avatar
Hadrien

Messages : 429
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Playmore le Mar 14 Fév - 10:45

Que l'on ne compte pas sur moi pour naviguer avec ce pestiféré!
Payer pour la vérole! Alors qu'avec un physique aussi avantageux que le mien je pourrais l'avoir gratuitement!

Il s'agit ici de solidarité entre pirates! Lorsque l'espagnol controllera, comme il le souhaite, toutes les caraibes où irez vous vous cache?
Mais puisque c'est ton souhait le vérolé, lorsque Barlovento te tiendra, nous nous contenterons de regarder l'horizon...

_________________
Fantastique Président du Vice
avatar
Playmore

Messages : 1132
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 30
Localisation : le Rock and Roll Bar

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Hadrien le Mar 14 Fév - 11:41

Grand bien m'en fasse et mon honneur sera sauf !

Je n'ai pas échappé à la chtouille de Cathay, pour mendier l'aide de ces pavillons anglais.

Des questions demeurent, mon bon Don Playmores. Y répondrez-vous, devant cette assemblée ?

Ce jour de février, qui vit la capture, d’Edward Mac Aarony, preniez-vous le large ? Le voile du soupçon, doit bien être levé.

Vos poches sont pleines, pourquoi ne pas payer, pour cet ami à vous qui m’est un inconnu ? Comme beaucoup parmi nous, je n’ai ni fortune, ni bateau bien armé, ni soldats endurcis.

Si l’achat vous déplait, que ne levez-vous pas, une armée bien à vous, pour mener ce combat ? Et si vous payez bien, je serai dès demain, candidat à l’action pour mon plus grand plaisir.

Enfin demandons-nous, par quel grand miracle, Edward Mac Aarony, n’est pas déjà pendu. Sa capture date du mois de février. Déjà trois mois passés, si je sais bien compter. Quelle est cette lenteur qui frappe Carthagène ? Vous reste-il longtemps, avant que le gibet ne soit dressé pour ce capitaine Ecossais ?
Ou bien cette lenteur s’explique autrement, j’ose le suggérer, il a collaboré. Seul dans sa cellule, il s’est laissé aller, on lui promet la vie, il ne peut refuser. Et l’Espagnol attend, ces petits corsaires, qui se précipitent, dans un vilain piège.
avatar
Hadrien

Messages : 429
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Mar 14 Fév - 11:55

Nos quatres compères toujours un peu plus au fond de la salle...

Ten donc! nousv'la d'une paire pis l'z'aut' ?

..bah Kradoc'h et Mc Donald...pis..euh..c'est qui,... qui reste? study

Le basque? le Danois..pis qui d'aut'? ...Les frères d'Armor z'y comptent pour un ou pour deux?  scratch

Tenu!

Quoi tenu?!!  Suspect

Ben qu'y en pas un qu'va allonger la pièce pour s'attacher la vérole aux basques!

..ten, causant d'basque. T'crois qu'l'Ogre y va tourner pavillon? V'la déjà le s'crétaire d'Armor qu'l'agite ses commissions françoises toutes prêtes exprès!!..
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Mar 14 Fév - 13:02

Le vérolé vient tout juste de conclure son intervention quand les portes du Crabe Croustillant s’ouvrent bruyamment sur Torebenn et Anj Gabrielh trainant derrière eux une masse informe et pour le moins humide…:

"M’ssieurs, désolé d’couper la palabre, mais Esteban a pêché ça dans ses filets, à une encablure de l’Anse dans l’canal St. Marc…à l’écouter ben, ça dit avoir tenté la traversée à la barbote..rin qu’pour venir au Crabe…."

Recouvrant ses esprits la masse se redresse péniblement mais s’ébroue promptement tel un castor émergeant de son bain…


Douze ! Douze ! Douze cordes à Carthagène ! Douze Cordes, douze pendus !..des petits, des gros..
Des durs des mous !...Douze pendu à Pâques !!! Le disent tout’ces mulâtre d’la grande Île !..c’te vient d’Santo Domingo !!!..du vrai, d’la misère ed’ malheur !
Douze ! Douze ! ..fuyez pauvre fous !!...prenez femme !..s’mencer terre ! ..forgez soc ! Pitié pour vos Âaaaames !!!


Saisissant sur une table une carcasse de volatile à demi goinfrée, Michel part dans une ronde frénétique là y croquant à pleine dent, ici la secouant au dessus la tête d’un convive :

Misère ! Misère ! Tant d’poulet…Douze ! Misère! AAAAAAAAArrrrrg….Douze j’vous dis !..Douze bouts d’mou dans la brise d’Getsemani ! Prenez femmes, prenez femmes, s’mencer terre, s’mence terre !

Puis michel s’arrête net, fixant coco sur l’épaule du gouverneur Varia avant de foncer sur le volatile un couteau à la main :

« Oiseau d’malheur ! Bestiau’d’misère ! AAAAAArrrrrg…….. »
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Mar 14 Fév - 13:24

"Kokooooooooooooooo?"

"Que l'on se saisisse de cet homme!"

"L'on ne touche point à mon animal!"

"Qui est-il, bordel à cul de nom d'une nonne défroquée!?!"

"Que l'on maintienne assis cet énergumène, qu'on lui apporte un pot de Coca Cula, que ça le calme! Mill c'hast!"

"N'ais point d'ire, mon Koko, l'homme est fol, mais ne parait point trop mauvais!"

"Laissez le reprendre ses esprits, qu'il nous parle!"

"Dit-il que le scotteux et tous ses mignoned sont par le devant de l'Aotrou Sant Per déjà tout rendus!? Gats, ceci serait misèèèère!"
avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  FLUSH le Mar 14 Fév - 13:37

Pendant que trois hommes de Kradoc'h le maintiennent, le gouverneur reprend...

"Si la Nouille n'est plus, voilà nos plans fort moins bons... Mais comment être sûr d'icelle malenovelle?

Mais... Messieurs, le calme, nous vous prions!

La Vérole, de ce que vous dîtes, vous n'entendez point vous adjoindre à nous, sous fallacieux prétexte que vous n'avez à ce jour ni prise, ni fortune, ni gloire. Du Basque, vous vous moquez par trop! Sa main est sienne, s'il fut aidé par Mc Aarony pour s'en trouver une belle, c'est à lui seul de décider s'il veut en user pour tenter la libération de son bion compaing. Qu'auriez vous fait à sa place, sinon vous même fuir pour sauver panse vôtre, en faisant triste constat que la Nouille était cuite?

Il n'est là point question de lui réparer une erreur, mais de tous se donner moyen de nous tirer -de prime, Mc Aarony- des mains espingouines, s'il s'avérait que nous y tombions.

Mais l'heure semble peut-être trop tardive pour le sauver...

La créature a t elle la jactance plus audible?"
avatar
FLUSH

Messages : 2334
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Mar 14 Fév - 14:10

Fermement entrepris par Anj Gabriel et Torebenn, mais ne quittant point Coco des yeux qu’il continue de fixer de deux billes exorbitées surgissant d’une grimace extatique :

"C’qu'a à dire,... j’ait dit !..pis les esgourdes....A S’LAVE!!...", répond-il d’un ton ferme et bref au gouverneur sans détourner son regard du volatile à qui il adresse un crachat fort mal ajusté...

Sur quoi l’homme se recroqueville le menton dans son froc et commence de se balancer dans quelque manière de mouvement perpétuel.

Parmi les convives, interpellés par cette voix aigre reconnaissable entre toutes, William Goodlad, canonnier du Pentacruel ayant autrefois servi à bord de la Marquise (dont on préfère cependant taire le nom), s’approche du pauvre bougre, lui relevant la bobine d’une poigne de forgeron.


"Eh ! Pierrot ! Vin-z-y voir!" Lance-t-il à un des compagnons de table, mais également ancien de la Marquise (dont on préfère néanmoins toujours taire le nom) servant à bord du Pentacruel .

Pierre d'Imba s’exécute, scrute la mine du bougre,  et confirme :

"Bon sang !...Michel ! ..c’est bien Michel..l’aurait donc bien eu un survivant au double (est-ce vraiment possible?..) naufrage (...on le raconte...) de c’maudit navire !..."

Un ancien boucanier de Léogane, fournisseur et néanmoins profiteur du banquet :

"Ben oui, c’est Mâchemisère…c’fait bien un an qu’il rôde dans les montagnes d’la grand île !..à pourrir d’ses sornettes les oreilles d’tout boucanier qu’le croise…Et c'est bien la première fois qu'l'y retourneà l'eau. Mon avis est qu’tant de misère l’a fait perdre l’esprit..et qu’z’en tirerez rien d’autre qu’vous avez entendu.

Douze pendus à Pâques à Carthagène, ma foi c’est bien plausible, et qu’l’ait entendu des mulâtres de la baie d’Ocoa  qui z’ont quelque commerce avec Santo Domingo l’est tout autant."
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Mar 14 Fév - 15:32

L'ancien boucanier qui se nomme Boulard ou Bouchard se lève néanmoins, sans conviction:

"Tâchons d'en savoir plus" dit-il en se saisissant d'une rognure de cuisse de poulet...

Fourrant ladite rognure dans les mains jointes de Mâchemisère, Bouchard fait quelques gestes alambiqués sous son nez et lui glisse quelques mots à l'oreille qui semblent le faire réagir. L'ancien boucanier s'éloigne d'un pas ou deux et attend quelques instants avant qu'une litanie s'échappe de la bouche du fol ermite, s'achevant sur un râle faisant dresser sur sa tête les plumes de Coco à nouveau visé par l'ire de l'énergumène:

Douze!!!..Pierre, André, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Thomas, Matthieu, Jacques (encore!), Thaddée, Simon..JudaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaarggghhhhhh...oiseau d'malheur, bestiau d'misère!!!!

Hm!..j'vous disais.....dit Boulard se lissant la barbiche,..nous voilà bien avancés...

..Sur quoi l'ancien boucanier retourne à sa table...
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Friedrich le Mar 14 Fév - 15:49

Les quatres compères au fond du Crabe:

T'les connais c'tes gars là?..les douze qui dit scratch

L'un d'eux,dubitatif:

Bah cq'ue j'en dis moi, c'est l'oiseau m'a pas l'air tout clair dans c't'affaire...Suspect

L'autre de renchérir entre deux éructations de coca cula:

..c'bin vrai ça..ça jacte, ça vole..de ci, de là...y'a pas mieux pour embrouiller son monde...

Le quatrième qui a passé de loin le stade de l'éructation se lève et crie à la cantonade:

Ouais bien dit!!...A mort l'Poulet basquaise!...Pendons l'Perroquet!...Bordons les Huniers!... Hissons l'traître en Misaine!...Vérole au vendu!..
avatar
Friedrich

Messages : 2670
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RENCONTRE DU CRABE CROUSTILLANT - JUIN 1661

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum