Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier


Partagez
Aller en bas
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2566
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Dim Avr 30 2017, 17:17
Beau.....
Beaaaaaaau!
Je veux bien en être !
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3088
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Dim Avr 30 2017, 17:21
je me la réserve :twisted: ..au moins le navire amiral.
avatar
Hadrien
Modérateur
Modérateur
Messages : 540
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 30
Localisation : Nancy

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Dim Avr 30 2017, 22:44
Mais avant cela, racontons un peu ce qui s'est passé à Tampico :

C'était par une nuit sans lune, sur la plage de Tampico...

Mobariken le vérole avait réuni sa plus fine équipe. Son petit commando s'approcha silencieusement dans un bois qui jouxtait la bourgade.
Il se trouve qu'à ce moment là, Miguel Da Costa, veilleur de nuit de faction, fut prit d'une irrépressible envie d'uriner. Il se dirigea donc vers le bois. Il parti rejoindre son créateur, la tête emportée par le tromblon d'un des pirate.

La bourgade fut mis en émoi, mais déjà le commando de Mobariken pénétrait dans un bâtiment. Les deux miliciens qui s'y trouvaient n'avaient pas encore attrapé leurs mousquets que déjà ils était mis à mort.

Dans une battisse voisine, l'Alfarez de la milice fit feu sur les silhouette qui se dégageait dans l'obscurité. Grossière erreur ! Il venait de révéler sa position. Quelques tirs précis des hommes du vérolé le réduisent au silence.

Le capitiane de la milice, désemparé, se prépare au dernier carré avec l'un de ses hommes dans l’église. Ils viennent juste de finir leur prière quand la première vague d'assaut du vérolé se présente devant la porte. Ils font feu, l'un des pirate s'écroule, instant d'espoir !

Mais, comme dans un cauchemar, l'homme se relève. En effet, celui qu'ils viennent de toucher n'est autre que l'ancien quartier maître du Santa Lucia, qu'on appelle « la Bête », c'est un dur à cuire qui en a vu d'autres.

Décharge de mousquet, le capitaine de la milice est maintenant seul. Il entend Mobariken hurler à ses hommes « Je le veux vivant ! » Et soudain se dresse devant lui un colosse. Le quartier maître du vérolé ! Il dégaine sa rapière, trop tard, un poing massif s'abat sur son visage et puis... le noir.

L'homme a été rendu aveugle par le coup de poing du quartier maître qu'on surnomme désormais Neunœil. Il est aveugle, mais bien vivant, et il terminera sa vie dans les mains du monstre sanguinaire qu'est Mobariken...

Alors que le jour se lève les voiles de d'Armor apparaissent à l'horizon. Mobariken s'empressent de tirer les habitants du lit et fait dresser une grande table sur la place du village. Les habitants sont vertement tancés jusqu'à ce qu'ils parviennent à réunir un festin digne d’accueillir d'Armor et son équipage. Car la courtoisie est de mise entre hommes naviguant sous pavillon françois !
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3088
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Dim Mai 14 2017, 19:34
Par un tour dont il a le secret Mobariken parvient à s'extirper du piège tendu par les zabras de Massia....

Faisant escale aux jardins de la reine où il il pille un parc à cochon - au prix de la perte de son quartier maître occis par une porchère fort mal embouchée après qu'il ait fait feu sans rechigner sur les enfançons de l'exploitation, et avant de loger une balle dans la tête du diacre pourtant suppliant pour sa vie le né dans la poussière! - avant d'aller mouiller à la côte jamaïcaine, non sens avoir sur sa route pris en chasse une patache espagnole lui ayant échappé.
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3088
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Juil 01 2017, 22:26
Après avoir réparé à la côte Jamaïcain, Mobariken appareille en catastrophe après que la population locale ait manifesté grande hostilité à la vision de ces deux pataches portant encore les marques de leur emploi au sein de l'Armada de Barlovento , qui plus est vomissant nombre d'hommes s'exclamant en langue espagnole et ayant tous les atours de soldat del Rey ...

A la mi octobre de 1661, mettant cap au nord à la côte de Santiago, le flibustier ne peut donner la chasse à une patache flanquée d'une tartane qui sont sur la point de se mettre à l'abris du fort san Pedro, quand apparaît vers le large un Sueltos offrant une croupe bien prometteuse...






avatar
Hadrien
Modérateur
Modérateur
Messages : 540
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 30
Localisation : Nancy

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Juil 08 2017, 09:55
Que raconte t'on dans les tavernes ?

Mobariken ? Il fait encore parler de lui ?

Oui-da !

Il y a quelques jours tout au plus, il surprend près de Cuba un Suelto tout chargé de Sucre. Celui-ci se voyait déjà au port, quand les trois navires du Vérolé lui sont tombés dessus !

Trois navires ? Cela ne se peut ? Comment a t il pu armer trois bateaux, lui qui n'était qu'un va-nu-pied l'année dernière !

Tudieu, il les a pris au Roi Philippe ! Et le voilà qu'il se lance dans une passe de trois contre ce Galion. Il le coince, ses deux Brigantins abordent d'abord et son troisième bateau, le St Thomas, donne le coup de grâce. Le marchand n'a eu le temps que de tirer une faible bordée avant de se voir prit de toute part.

Et voila notre Mobariken qui s'en va vers Port Royal, avec toute une armada. Un Suelto, deux Pataches, une barque longue ! Les habitants ont crût à une attaque espagnole. Il se sont ravisé quand Mobariken leur a ouvert tout grand ses cales pleines de sucre, car la pénurie frappe durement ces gens là.

Il est reparti fort riche vers la Tortue, et cette manœuvre a trois lui assure une réputation digne des plus grands...
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3088
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Juil 08 2017, 11:02
La chronique notera que de cette première et mémorable course, Peter Mobariken parti avec 14 hommes valides, revint avec 24 dont 9 en souffrirent quelque amoindrissement de leur personne, sinon reniement de leur Roy; car 13 d'entre eux tous ne furent pas du départ, mais bien emporté par la fougue féroce du batave pustulé...
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3088
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Juil 08 2017, 17:47
A son retour à la Tortue la compagnie de Mobariken, semblait satisfaite mais sans plus. C'est que, si la part du butin prommetait d'être grasse, le nombre des éclopés l'était tout autant. De plus certaines tension étaient perceptibles au sein de l'équipage du vérolé...ou plutôt dans l'équipage qui s'était choisi le vérolé comme capitaine.

En effet Mobariken, en choisissant de pas de revendre l'Indiase qui lui revenait en toute légalité, n'avait n'avait pu caché son intention de fonder sa propre entreprise...et comme la part française des hommes goûtait peu la compagnie de tous ces soldats espingouins formant désormais le gros de la compagnie, la scission paraissait inévitable.

Bien qu'ayant nommé un Quartier Maître espingouin, le batave s'en tint néanmoins aux termes de la chasse partie.
Une fois les 1600 piastres d'indemnités versées aux ecclopés et le droit de commission de 8923 piastres justement versés au Sieur De la Place, chacun prit sa part de 2817 piastre ou de 4226 selon qu'il ait eu charge d'officier ou non.

Moïse Vauquelin, l'ancien maître qui avait commandé la moitié de la course durant le brigantin Reggenworm fut rapidement élu capitaine de la compagnie dont tous les membres non espingouins renouvelèrent leur engagement. Pierre Goin, précedemment canonnier fut nommé Maître et Guy Coustaud, quartier Maître. Les poste de canonnier, charpentiers et chirurgiens furent laissé ouvert au recrutement.

Quant à Mobariken, on peut dire qu'avec une part de butin valant bien deux bonnes courses il n'eut aucun mal à s'attacher la fidélité des espagnols, qui de leur vie passé au service du Roy, n'avaient jamais même espéré si bon gain de leur vivant.
Pourtant la fidélité se fondit bien vite en cupidité, la moitié des espagnols chacun fort de ses 2817 piastres ou plus ayant eu vent de terre à prendre sur l'île de Gonave où le gouverneur s'était montré généreux avec les renégats de leur nation, exigea un prime supplémentaire pour se réengager aux cotés du hollandais pustulé.

Le capitaine, batave comptant sous par moitié voir quart, comme il s'entend de cette nation, argua alors qu'ils ne fallait pas non plus le prendre pour une Sueltos indolent..et n'hésita pas à congédier sur l'instant ceux qu'il jugea ne méritant point place à ses côtés.

Restaient encore à régler le cas des 50 tonneaux de vivre restant à la compagnie. Aux fins de se préserver d'inutiles inimitiés, 20 tonneaux furent remis aux Bastavospingouins dont le Brigantin ne pouvait porter plus, et les 30 restant rejoignirent la cale bien françoise du St. Thomas.


-------------------------------------------------------------------

Partager le Butin: 4 PA, termine
Butin en fin de commission: 90 030
Indemnités à verser: 1 600
Droit de commission: 8 923 (+3)
Butin à partager: 80 307
Parts des officiers: 10,5
Parts des hommes: 18
Total des parts: 28,5
Part de butin: 2 817 (+3)

Espagnols subjugés par la réussite de Mobariken (ou en craignant l'ire pour leur vie) et disposés à s'engager dans la compagnie:

DPq-Ancien Soldat espagnol (6),force de la nature, courageux
9Pq-Ancien Soldat espagnol (6)
7Co-Ancien Soldat espagnol (6)
2Co-Ancien Soldat espagnol (5), blessé à la jambe droite (traine la patte)
DTr-"La Bête" - Ancien Soldat espagnol (4) - force de la nature
9Tr-Ancien Soldat espagnol (4)
ATr-Ancien Soldat espagnol (4), blessé à la jambe droite (traine la patte)
6Co-Ancien Soldat espagnol (3)

Espagnols d'une cupidité sans fond demandant un prime pour s'engager (10 piastres par pts de réputation)

VTr- Ancien Soldat espagnol (4)
8Co- Ancien Soldat espagnol (4)
9Co- Ancien Soldat espagnol (4), blessé à la jambe gauche (traîne la patte)
4Co- Ancien Soldat espagnol (3)
5Co- Ancien Soldat espagnol (3)
10Tr- Ancien Soldat espagnol (3), blessé à l'oeil droit (long à la détente)

Espagnol refusant de s'engager, et sollicitant asile en l'île de Gonave

3Co- Ancien Soldat espagnol (3), blessé au bras droit (avorton)

NOTE: Si la compagnie comporte une majorité d'espagnol (11 sur un brigantin) , le recrutement subit un malus de -2 (quantité et qualité)
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2566
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Juil 08 2017, 18:13
Affaire que je vais suivre de fort près! :twisted:
avatar
Nadriand
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 828
Date d'inscription : 13/09/2008
http://oriflammesdenadriand.blogspot.fr/

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Juil 08 2017, 18:56
Moi aussi ! ahaha
avatar
Hadrien
Modérateur
Modérateur
Messages : 540
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 30
Localisation : Nancy

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Mar Juil 11 2017, 11:01
Que ce monsieur de Vauquelin fasse comme bon lui semble... Nous verrons si il est capable de mieux faire.

Quand à ceux qui veulent prendre femme et charrue à Gonave grand bien leur fasse.

Pour ceux qui veulent la gloire, le pillage et une mort flamboyante... Le vérolé repart sous peu !
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3088
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Jeu Sep 14 2017, 15:06
Après s'être retrouvé devant San German encore tout dépouillé de la razzia de la Chica Roja, les deux associés  partent écumer à la côte de Sainte Marthe devant la rivière de la hache qu'ils atteignent à la Saint Paulin...
Ayant fait bon usage de leur munitions de bouche les deux flibustiers commencent croiser à cette côte quand Michel Mâche misère, la bouche encore toute pleine de terre vient à se cogner rageusement la caboche sur les parois de sa grotte de gonave..
.


...C'est qu'en ce jour de la Ste Jutte, à la faveur d'un vent fraîchissant surgit doublant le cap de la Vela..



..et faisant tout la voile qu'elles peuvent...


...les frégates de Don Alfonso del Campo D'Espinosa, écumant aux lèvres et les narines fumant de rage, qui juché sur la dunette de la Marquesa, identifie au premier coup d'oeil la patache capturée en juin dernier dans le golfe de Neuve espagne. Cette fois, don Alfonso tient à sa merci celui qui par deux fois avait humilié l'Armada de Barlovento!

Quant au San Esteban, sa nouvelle patache dernièrement armée à Carthagène, il prend soin de la tenir en réserve, incapable qu'elle est de gagner sur le Vérolé ou même son associé...

..associé qui sur l'heure se voit confronté au choix que tout flibustier redoute...abandonner son compère à son sort..ou se jeter dans la bataille bien que surclassé en hommes, en canon, en manoeuvre et en vitesse...



I/01/62

Appareiller: 1PA
Voguer SO, Vent Frais: 1PA - Interception RAS
Voguer SO, Bonne Brise: 2PA - Interception RAS
Voguer SE, Vent Calme: 4PA - Interception RAS
Gagner la côte: 1PA

II/01/62

Ecumer la côte: 3 PA (double 4 sur le test voile en vue alors que les frégate de l'Armada de Barlovento sont présentent à la côte Ste. Marthe)

Vent Frais:

La Frégate Marchande sème les Frégates et la patache
Le brigantin sèment la patache
Les frégate gagnent sur le brigantin

avatar
Hadrien
Modérateur
Modérateur
Messages : 540
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 30
Localisation : Nancy

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Sep 30 2017, 11:14
Mobariken outragé ! Mobariken coulé ! Mobariken naufragé, mais Mobariken sauvé !

Épique bataille qui opposa l'association D'Armor / Mobariken aux frégates de l'armada de Barlovento au cap de la Vela ! Submergé par le nombre, par un ennemi hargneux et particulièrement en veine, trompé par des tactiques d'une fourberie à faire rougir toute la cour d'Espagne, nos deux sympathiques pirates ont réussi à se tirer de ce vilain guêpier.

Sans trop de casse, même pas un petit mort à déplorer dans les équipages, a peine juste le brigantin de Mobariken, un tout petit peu envoyé par le fond... Il semble que le Roi d'Espagne n'est pas prêteur, lui qui avait si gentiment laissé ce navire au pirate batave, il a finalement décidé de le casser.

Qu'importe ! Car D'Armor, glorieux corsaire breton, transcendé par sens de l'honneur digne de la plus haute noblesse, n'écoutant que son courage et voyant son associé embarqué dans une frêle chaloupe vient le récupérer. Au mépris du danger, Mobariken et la totalité (oui, la totalité !) de son équipage furent embarqués sur le Palas et en quelques coups d'avirons le navire du divin Breton faussa compagnie aux frégates des gardes côtes.

Ces messieurs les valets du Roi d'Espagne ne perdent d'ailleurs rien pour attendre, nous reviendrons pour leurs navires et cette fois ci nous nous expliquerons d'homme à homme, le sabre à la main...
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3088
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Sep 30 2017, 15:11
Malheureusement les 6 hommes hors de combat n'ont pas pu s'extirper dés débris de bois et de cordes pour grimper dans les chaloupes sous le feu des frégates...Mobariken s'en tire par contre in-extremis sans bobo, star oblige!
avatar
Hadrien
Modérateur
Modérateur
Messages : 540
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 30
Localisation : Nancy

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

le Sam Sep 30 2017, 17:05
:shock:
Contenu sponsorisé

Re: Cabine du Capitaine Peter Mobariken dit "Le Vérolé"

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum