Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2347
Date d'inscription : 29/09/2008

Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Lun Aoû 22 2016, 09:56
ILE DE GONÂVE / ENEZ GWINNAVO



Il nous faudrait narrer le pourquoi de la présence de quelques familles venues du Léon (dont une partie de la famille Flush - Kradoc'h et les filles Béru) aux Caraïbes; ce sera naturellement fait dans un autre poste (passionnant, d'évidence) .

Le fait est que dès qu'il est nommé, Yann Varia veut concrétiser son projet. Il organise très vite les somptueuses obsèques de son aimé Béru, puis il confit à sa mère, Maria Saillour "Krad Deoc'h", par ailleurs seconde épouse du vieux Flush, le soin d'organiser L'INSTITUT DE JEUNES FILLES SAINTE MARIE DES VICTOIRES.


Institut que tous connaissent sous le nom gourmand de Crabe Croustillant.





La base de ce bâtiment me fut donné par Phyl (à qui j'avais donné la chapelle Sainte Âne des Roubignoles), il s'agissait d'une église orthodoxe (dont j'ai bien sûr gardé le toit et le magnifique clocher à bulbe!). Je l'ai remanié, pour la transformer et lui faire un petit jardinet (service en salle, et à l'extérieur!). Le nouveau toit est, donc, amovible.

Comme dit ailleurs, son but premier est de faire des trois Marie de bonnes chrétiennes, les amener à être de parfaites sœurs de la côte (programme comprenant entre autre des cours de cuisine, couture, ménage, clavecin, an dro, chants marins, kann ha diskann, navigation, service à table, escrime, tir au mousquet, lutte bretonne, chasse, péché, et traditions).

Mais si le "Crabe Croustillant", Taverne-Tabac-Epicerie-Centre d'éducation et de Loisirs de l'Anse aux Bretons qui se propose d’accueillir toutes les filles (ou sœurs) des flibustiers qui sont, auront été, ou seront sous le commandement du Capitaine Kradoc'h est l'âme de la colonie, cette dernière se veut aussi être un point d'appui efficace.

Aussi a t il été décidé d’ériger dès que possible une batterie pour couvrir l'entrée de "l'Aber", goulet difficilement navigable pour les bateaux de calaison autres que faibles menant jusqu'au lieu dit l'Anse aux bretons, dont on garnira le quai d'une tour. A ces fins ont été achetés deux canons (et... un pierrier)

L'aménagement de la colonie ne se fera pas sans que l'île soit parcourue en tous sens pour juger de son potentiel tant militaire (référencement des points hauts pouvant servir de lieu de guet, des grottes ou autres caches pour protéger la population et les biens en cas d'attaque...),  que naturel (lieux de chasse, plantes. parallèlement à la recherche de sources d'eau potable, et le creusement de citernes là où on le jugera opportun.  

Pour l'immédiat, la colonie s'est également dotée grâce aux deniers de Kradoc'h d'une barque, que l'on baptisa le JOUET des FLOTS (C'hoari ar vor) en référence à la chaloupe de contrebande utilisée il y a longtemps par Kradoc'h et Béru. Elle aura double fonction: mettre en relation les habitants de l'île avec les quartiers de Léogane et de la Tortue en assurant le commerce et le transport de toute personne désireuse et autorisée de se rendre et s'installer sur l'île, et subvenir à l'alimentation de la colonie, car il s'agit du premier chalutier de l'île.

Par soucis de rendre le plus vite possible l'île autosuffisante en matière de productions vivrières, et dans l'espoir de pouvoir être en excédent, la famille le Goff s'est vu attribuée les meilleures terres de l'île pour y planter céréales et élever bovins, afin de produire le lait dont on ne manquera pas de faire le beurre indispensable à la bonne santé de tous.


Premier recensement de la POPULATION DE GONAVE - GWINNAVO

Voici donc la liste des premiers habitants de l'île.

Madame Soazig Varia Kradoc'h, dite Mamm Gozh. Mère du Capitaine. Professeur d'apprentissage du service à table et du respect qui va avec, de chant liturgique et de civisme. En charge de la gérance du Crabe Croustillant, et représentante de son fils en son absence.
Aventurière REP 4, A2M + couteau de cuisine. Bagarreuse.


Madame Kradoc'h est généralement accompagnée de son chien fidèle, Toutouig.
Menu fretin – Rep 3... poltron, avorton, réactif et rapide.


Marie Cath', Ex cuisinière de la "Tortue Déglinguée", incontournable taverne - concert. Crêpière - charcutière - zingueuse. Equipe pédagogique de l'institut. Professeur de cuisine, découpe, initiation à la chasse, aux péchés, et aux traditions de la Flibuste.
Aventurière REP3 - A2M


Anna Varia Le Béru, élève à l'institut
Civile REP 3 - désarmée


Maria Morgan Le Béru, élève à l'institut
Civile REP 3 - désarmée


Maria Yuna Le Béru, élève à l'institut
Civile REP 3 - désarmée


Saozig de Kersauzon, élève à l'institut
Civile REP 4 - A1M


Annaig Gwernig élève à l'institut
Civile REP 3 - désarmée -


Maëlle Gwernig élève à l'institut
Civile REP 3 - désarmée


Maria Kradoc'h, fille de Yann Varia, de retour de stage de chasse à Léogane, élève à l'institut
Auxilière REP 3 - Mousquet



La Renarde dite Louarnezh, cousine de la précédente, de retour de stage de chasse à Léogane, élève à l'institut
Auxilière REP 3 - Mousquet



Le Père MAGLOIRE, franciscain défroqué, en charge du catéchisme. Il sera également greffier de l'île, et dans l'attente d'un prètre plus "digne", curé de la paroisse.
Civil, Rep3, désarmé, Avorton



"TOREBENN", peu commode surveillant de l'institut, maître du guet ancien de la Royale.
Ancien Soldat,  Rep5, A2M + A1M + 1 pistolet. traîne la patte + long à la détente


Torebenn a deux chiens féroces, les molosses Zeus et Apollon
Carnivores agressifs - Rep 4, bagarreur, réactif , courageux


Jean Bouchard, Marin pécheur que les circonstances font aussi Maître du Guet adjoint.
Auxiliaire , Rep4 A1M, pistolet


Tout ce monde devrait être très rapidement rejoint par:

Madame Isabelle Salvador, femme de Henry, équipe pédagogique de l'institut, professeur de chasse et d'initiation à la culture Vaudoue.
Auxiliaire, Rep4, Mousquet + A1M


Mademoiselle Agnès Salvador, fille du couple, élève à l'institut
Civile REP 3 - désarmée


Miss Gardner sœur de Marc, le "Rosbif volant", actuellement en Jamaïque, élève à l'institut
Civile REP 3 - désarmée


La famille Le Goff, agriculteur et éleveur...

Tanguy LE GOFF, disposant d'un cheptel de quatre vaches. Il fait aussi office de forgeron...
Civil REP 4 - arme à deux mains + couteau tête dure


Jehanne LE GOFF, sa douce.
Civile REP 3 - désarmée


Jehanette le GOFF, fille des précédents.
Civile REP 2 - désarmée

Goulien le GOFF, fils des précédents.
Civil REP 2 - désarmé

Jakez le GOFF, fils des précédents.
Civil REP 2 - désarmé


Ar C'hrist Miossec, marin pêcheur volontiers contrebandier.
Auxiliaire REP 4  A1M + couteau Contrebandier Cleptomane



Yann Tiersen, marin pêcheur volontiers contrebandier.
Auxiliaire REP 4 A1M + couteau Contrebandier Cleptomane


Gaby Gillec, dit Añj Gabrielh, sur son coursier Morvarc'h: il est en charge d'aller porter les nouvelles aux quatre coins de l'île. C'est un escrimeur hors pair,  depuis son arrivée à Léogane, on dit de lui qu'il incarne "la perfection au masculinhinhiiin". Sa botte secrète: la double lame, le premier coup de sabre soulève la tête de celui qui ose s'opposer à lui, le deuxième la coupe, avant qu'elle ne se rétracte.
Aventurier REP4 2 x A1M et un cheval. Bagarreur


OLD BOB actuellement en Jamaïque, ménestrel, producteur de tabac et de chanvre à ses heures. Il est attendu de tous, car dispose d'une très grande notoriété dans les îles...
Auxiliaire CIMARRON  REP 4  A1M + Luth, Bagarreur et Rapide



Dernière édition par FLUSH le Sam Avr 29 2017, 19:09, édité 10 fois
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2347
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Sam Aoû 27 2016, 15:36
A l'occasion de la fête de l'assomption de la Vierge Marie, l'Anse aux Bretons s'est parée de ses plus beaux atours, et en a profité pour inaugurer ses premiers monuments officiels.

Outre le Crabe Croustillant déjà connu de tous construit le mois dernier, le quai Saint Pierre est maintenant protégée par la Tour-Tan, tour défensive autant que fanal si efficace qu'il saura guider au port les marins les plus alcoolisés tout comme les équipages bataves les moins amarinés.


Cette imposante tour, incroyable réplique du manoir de Ploufluc'hig où le capitaine Kradoc'h passa une partie de sa jeunesse, sera aussi son habitation principale quand celui-ci sera à terre. Par soucis d'efficacité, les autorités portuaires ont fait élever la capitainerie jouxtant cette tour, vaste bâtiment de pierre, qui servira autant d'entrepôt, que salle de réunion, tribunal... et, bien évidemment... de salle des fêtes...


Enfin, l'on peut admirer aussi, un peu en retrait, la belle bâtisse de style coloniale que s'est fait construire le très respecté Doc Peter Doherty. L'inventeur du Coca Cula, miraculeux médicament soignant la goûte, la chaude pisse, les vergetures, la chute des cheveux, le scorbut, les flatulences et la gueule de bois a fait savoir que dans un proche avenir, il se verrait bien planteur de canne à Coca Cula, afin de tenter d'industrialiser sa production, et d'ainsi faire profiter de ses bienfaits l'ensemble des habitants des Caraïbes.

avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2717
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Sam Aoû 27 2016, 16:20
Colonie de Gonave, à la mi août de 1660

Alors que Kradoc’h est en pleine discussion avec Ed Mac Aarony, Gaby arrive au triple galop...
L’anse aux galets semble être d’un coup devenu le centre sinon du monde, celui des caraïbes!
Outre la barque de la colonie, le Skeud An Ankou et la barque longue de l’écossais, un flibot sous pavillon anglaisl vient d’y mouiller, suivi de près par une tartane sous pavillon françois!

SONT PRESENTS :

A terre :
- Yann Varia
- Ed Mac Aarony

Débarquant à l’Anse aux Galets :

- Cadouan d’Armor
- Erwin van de Güe
- le sieur Cordier, secrétaire du Gouverneur du Rausset, qui outre à colporter et recueillir les dernières nouvelles, fait publiquement lecture du plis dont il est porteur :

Au capitaine de Güe ayant fait part de son intention à recouvrir l’amende angloise courant sur la tête du capitaine Kradoc’h, et au capitaine Kradoc’h faisant l’objeyt de ce recouvrement, ainsi qu’à toute assistance et témoins potentiel, le gouverneur du Rausset indique :

- Qu’il n’est en rien en son pouvoir de faire respecter quelque loi angloise qui soit.
- Mais qu’il est rien en son mandat de s’y opposer.

De ce fait il recommande expressément que si ledit Kradoc’h refuse de s’acquitter de son amende, cela ne doit en rien mener à quelque affrontement entre un équipage sous pavillon anglois et un autre sous pavillon françois, en cela qu’un tel évènement provoquerait un incident diplomatique fort dommageable, que son mandat de gouverneur lui impose d’éviter à tout prix.
Au pire qu’il soit, dans le cas où aucun arrangement ne serait trouvé entre van de Güe et Kradoch, seul un duel entre eux seul, et limité au premier sang, serait tolérable, le versement de l’amende à De Güe en étant l’enjeu. De plus en cas où le premier sang versé conduirait à rendre l’âme d’un des deux capitaines à Dieu sait qui, le survivant devra en assumer les pleines conséquences, l’intérêt des deux couronnes face à l’Espagne prévalant en toute chose.

HRP: les 4 capitaines impliqués peuvent interagir librement,
soit ici même en public (sous l'oeil avisé du sieur Cordier)
soit en privé (MP, Mail, Tel..etc)

Chaque capitaine est au courant de tout ce qui se dit publiquement à Port Royal et à la Tortue

A vous de jouer messieurs! Very Happy

avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2347
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Sam Aoû 27 2016, 16:40
Degemer mad deoc'h holl, mignones!

Qu'il nous est plaisir à vous compter tous en nostre bionne terre de Gwinnavo!

Si fayct: Nous voilà fort honoré à vous voir tous céans, en l'occasion de la fête de l'assomption. Le Christ et Marie nous assistent en ces jours difficiles!

La bienvenue à nostre bion cousin d'Armor, qu'il ripaille à son aise, la traversée lui a peut être été pénible! Nous nous réjouissons à vostre présence, et vous invitons, s'il vous étoit gré, à rester en ces lieux autant qu'il vous plairoit, parfin y trover havre douillet que vous cherchez peut-être. Il n'y a ici point trop d'eau, mais, parbleu, Breton ni n'en boit, ni s'en lave! Ya vad!

Et vous, Mc Aaroni, c'est immense plaisir de vous revoir enfin, après la si fâcheuse aventure qui nous vît nous séparer. C'est fort aimable de vostre part d'avoir voulu vous recueillir sur la tombe de nostre bion Béru. Paix à son asme.

Sans doute avez vous force choses à nous narrer: vous me semblez en meilleur équipage que la dernière fois que nous nous vîmes!

Ah! De Van Güe! Quel heureux vent vint à souffler pour que vous nous trouviez ici en si belle compagnie -et nous ne parlons poinct des filles!

Nous apprenons, Sire de Vent de Güe, que vous êtes encore commissionné pour recouvrer l'amende que nous devons à l'amirauté de la gracieuse Majesté que vous servez du mieux bien que l'on peut imaginer, si tant on retentis vos exploits de part les Caraïbes toutes... Nous en sommes, plus qu'attristé, ma foi fort intrigué, icelle commission doyct datée fort loin, car nous avons prestement fait asçavoir vostre governor que nous nous acquiterions de nostre dû, ce dès que nos affaires nous enconduiront en la Jamaïque. De miennes connaissances, que sans doute connaissez itou, on reçut parchemin afin d'en aviser vostre mastre, et au besoin -l'on nous aime assez du costé de Port Royal pour que nous ayons là quelques précieux amis tout désireux de nous rindre quelque menu service- de pourvoir à son règlement le plus rapidement qu'il se peut s'il en estoit besoin! Quel dommage! tout ce chemin pour nous trouver! Sans rien gagner!

Et cette faim qui si cruellement semble vous tenailler!

Reprenez une douzième fois de ce pain, nous vous prions! Nous n'en porterons poynct ombrage; nous le savons des meilleurs: il est fayct de blé d'inde de Léogane!

Mais, diantre, vous auriez vu croiser au large de la côte nord l'Espingoin armé? De quels vaisseaux s'agissait-il? Et vers où se dirigeait cette armada que l'on dit si puissante?

Horsçà, toutes ces questions! veuillez bien nous excuser, et allons d'abord dégodir quelques chopes!


Dernière édition par FLUSH le Dim Aoû 28 2016, 10:22, édité 1 fois
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2717
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Sam Aoû 27 2016, 19:22
Cadouan entre dans l'Anse aux Bretons

Une bonne chopi e pour un brave tavernier !

Tout en observant les piliers de bar, il va s'installer à une table
avatar
Nadriand
Loup vénérable
Loup vénérable
Messages : 731
Date d'inscription : 13/09/2008
http://oriflammesdenadriand.blogspot.fr/

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Sam Aoû 27 2016, 19:23
Trugarez l'ami Breton.

Je m'en va bien goûter votre vinasse et votre pain. et ce gueux vous enquiquine, je me ferai une joie de vous aider à le mettre outre porte d'ici.

Et sinon qu'est ce donc que cette affaire de grande flotte ?
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2347
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Dim Aoû 28 2016, 09:39
Le sire de Güe ne pouvait savoir, la situation est certes, pour nous deux, fâcheuse, mais laissons cela au passé: il n'y a poinct là matière à vraie dispute: nous oublierons que De Güe a voulu s'en prendre à un honnête flibustier sans que nous lui ayons portez aucun préjudice ni méfait d'aucune sorte, et Van de Güe oubliera sa grande frustration à avoir couru six mois derrière un lièvre, et ce, pour une poignée de pièces, seulement...  

Pour preuve de ce que nous lui avançons, nous pourrons montrer copie de la missive envoyée au gouverneur Oyley.

S'il veut abandonné sa carrière de marchand pour intégrer la confrérie des Frères de la Côte, il m'est avis qu'il nous le fasse céans savoir, en s'engageant à respecter entre nous quelques principes, dont celui de ne pas gratuitement nuire ou s'en prendre à un frère sans bonne raison!  

A ce propos, il faut considérer comme une chance le fait de pouvoir converser -en un si agréable endroit, vous en conviendrez. Cela nous permet de pouvoir penser une opération commune, et potentiellement pêcher plus gros poisson... Il me semble cependant un tantinet brusqué de s'en vouloir aller céans tâter trop gros, comme l'escadre Espingouine qui s'annonce, ou un port par trop important... D'autant que certains d'entre nous ont des affaires urgente à traiter. Il nous faudrait nous faire plus fort, trouver pour certains un meilleur esquif, avant de pouvoir marquer d'un seau commun l'histoire de la Flibuste.

Ordonc, voilà ce que nous vous suggérons: que chacun vaque comme il lui plaira durant une pleine commission, et que nous nous retrouvions en cette même île, mi mars, après avoir rendu puis pris une neuve commission (si possible frehançoise). Nous aurions là un an pour nous forcir, et collecter toute information susceptible de servir notre projet commun.
avatar
herbejo
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 1626
Date d'inscription : 11/10/2008
Age : 54
Localisation : Nancy

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Dim Aoû 28 2016, 12:48
Ahhhhh chers amis! chers amis!!

Nous voilà tous réunis!! quel plaisir, quel joie!!

Et notre hôte qui est là! ce cher cher Krado'ch, ce parangon de toutes les vertus! ce Phoenix de la flibuste!!!

J'en tressaille, j'en frémis, j'en suis tout émoustillé!!!

Mais mon cher, très cher Krado'ch, quelle joie de revoir votre doux visage! vous n'avez pas changé! toujours souriant, sautillant et plein de bonté pour les autres!!

Et voilà que dans votre sainteté, votre gentillesse, vous voulez m'épargner la mission qui m'a été confiée, concernant quelques menues monnaies que d'aucuns ont eu l'honneur de vous prêter!!

Mais vous m'obligez trop! Serviteur cher, très cher Krado'ch!
C'est moi qui suis à votre disposition!
Toujours à la tête des projets les plus audacieux, vous voilà à la tête d'un établissement très chrétien...vous êtes trop occupé pour de simples vétilles concernant de l'argent, vous volez trop haut dans les cieux!!

Confiez moi donc cette vilaine petite somme d'argent et je ferai diligence pour vous épargner la peine du voyage.
Allez, c'est dit, je m'engage à rapporter cette petite dette à qui de droit! Ne discutez pas, allons ne discutez pas...je suis votre serviteur!!

Cependant, je vois que vos rhumatismes vous font souffrir et que vous avez bien du mal à desserrer vos doigts pour ouvrir votre bourse rebondi!! quelle tristesse!
Dans ce cas, allons faire quelques pas sur la plage, afin de nous dégourdir les jambes et nous rappeler le bon vieux temps, vous savez? lorsque nous nous amusions l'un et l'autre un sabre à la main...
Allez venez donc avec votre épée, nous allons montrer à ces jeunots ce que c'est qu'un vrai bretteur!!


avatar
johnito
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 808
Date d'inscription : 11/09/2008

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Dim Aoû 28 2016, 13:23
Allons allons, vous discuterez plus tard de vos affaires privées, profitons de ce moment pour nous réunir entre frères de la côtes pour échanger de manière constructive et discrète sur nos ambitions qui peuvent devenir communes.

Notre hôte a bien une salle adapté et confortable pour une petite réunion entre flibustiers dans la tour, la capitainerie ou autre-part.

Je dois repartir d'ici peu pour remplir des formalités administratives que j'aurais dû faire il y a déjà deux mois.

Qu'en dites vous?
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2347
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Dim Aoû 28 2016, 14:11
Installons nous donc plutôt au Crabe Croustillant, la vue y est moins belle, mais la table y est bonne, sans rien dire des serveuses!

Pour ma part, mes affaires m'appellent sans délai à la Tortue, où je me propose de ramener le sieur Cordier.

Si le temps ne m'était compté, il nous aurait plu trouver quelque endroit, De Güe, où nous dégourdir la jambe qu'il nous reste, mais vous voir sang verser est oultre mon vouloir: votre face est si blême -vous devez terriblement souffrir de la faim!-que vous m'envoyez désolé de n'avoir quelque orange à vous donner... Mais, nous vous en vous prions, de grâce, prenez de ce shortbread, destiné à Koko...

"Kokoooooooooooooooooo?!?"

Nous entendons bien que vous voulez vous acquitter de la mission qui vous fût confiée, si modeste soit elle, et c'est tout en votre honneur. Cependant, vous comprendrez que nous ne saurions vous donner une somme qui ne nous est, sans doute, plus retenue: soit que mes arguments touchèrent le coeur de votre aimable maître, soit que nos relations aient payées icelles...

Si le voulez cependant, voilà notre proposition, partez en la Jamaïque annoncer ma venue, un détour par la Tortue où nous devons prendre commission, et vous me verrez arriver, pour aller ensemble auprès du gouverneur d'Oyley. Nous vous en donnons parole. Si votre confiance se limite à celle d'un boutiquier, accompagnez nous jusqu'à la Tortue, mais, parbleu, ne nous demandez rien plus, une fois l'affaire terminée.

Quant à d'Armor, peut être pourrions nous lui avancer quelques fonds, afin qu'il puisse aller en plus digne vaisseau...

Et surtout, une chose: convenons d'un rendez-vous, ici, à la mi-mars. Que chacun fasse venir d'autres dignes flibustiers, et nous pourrons envisager une opération d'envergure...



avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2717
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Dim Aoû 28 2016, 22:15
Sur ce le sieur Cordier prends la parole:

En tant que représentant du Gouverneur du Rausset par son mandat garant des agissement de la flibuste sur ces côtes, fusse-telle de Gonave, je me dois d'intervenir.

Monsieur Mc Aarony, malheureusement il me semble que tant que le différend entre le messieur van de Güe et Varia ne sera pas réglé, il sera difficile sinon impossible d'avancer sur quelque autre sujet fut-ce-t-il à n'en point douter de grande envergure et plus haute importance. Il nous faut donc de prime abord dénouer ce noeud de huit!

Monsieur Varia, ne soyez pas trop empressé à dénigrer la légitimité ni les efforts de M. van de Güe en passant ses intérets par pertes et profits. En effet, acquitter votre amende auprès des autorité de Port Royal ne présente aucune intérêt pour Monsieur de Güe, et en celà n'est en rien recevable. Pourquoi diable ne pas lui verser une somme que vous vous déclarez prêt à verser plus tard à la personne qu'il représente?

Si je me trouvais dans la situation de Monsieur De Güe, me demander d'aller prévenir mon autorité mandatrice pour lui déclarer que je ne suis pas en mesure de m'acquitter de ma mission et a contaorio lui demander de s'en remettre à la promesse d'un homme qui ne s'est pas précédemment acquitté de sa charge pécuniaire envers elle....hm..comment dire...à dire vrai je crois que je se serais pas loin de prendre cela comme une insulte...

Mais Monsieur van de Güe, ne soyez pas trop prompt à tirer l'épée bien que cela soit en votre droit...

Car perdre l'un de vous par un coup malheureux ne serait que malheur pour la flibuste, là ou le ciment du respect et de la bonne volonté ne pourrait que la renforcer.

Je vous demande donc monsieur Varia soit de vous acquitter sur le champ de la somme auprès de Monsieur de Güe, soit de lui faire une proposition acceptable qui serait en mesure de compenser la perte de ladite somme. Et si cela n'advient point rapidement, nous avons ici suffisamment de témoins tant sous pavillon françois qu'anglois, pour vous permettre de régler décemment votre différend par le fer dans les conditions indiquées par le monsieur du Rausset....ce que néanmoins, je puis vous l'assurer, il ne souhaite point.
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2717
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Dim Aoû 28 2016, 22:45
..ah j'oubliais. Monsieur D'armor, la flotte dont il s'agit se compose de deux galions de guerre et d'une patache, tous navires armés de soldat du Roy Philippe, et placée sous l'autorité du Vice Roy de Neuve Espagne, soit une force respectable s'il en est tant en mer qu'à terre s'il lui vient l'intention d'y mener un raid.
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2347
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Dim Aoû 28 2016, 23:51
Diantre! Que voilà déplaisante novelle, acte stupide, et malfaisant acharnement!

L'Espagne nous menace, nous avons la chance de pouvoir à quatre capitaines de nous entretenir d'une noble suite à donner à notre confrérie, et le troublion troublionne, le fanfaron fanfaronne, le quincaillier quincaille et la morue... pue!

Que nous nous acquittions de l'amende, nous en étions déjà tombé d'accord, et comme nous croyons vous l'avoir plus tôt dit, il est possible que de nos amis s'en soit acquitté pour nous auprès du gouverneur.

Magloire, mon bon ami, faite lecture, que tous sachent, du courrier envoyé à d'Oyley! Non, apportez la moi, que je la lise avec le ton qu'il faut, pour preuve de ma bonne foi...

A Lord d'Oyley, gouverneur de la Jamaïque, pour le Roy d'Engleterre

Vostre Éminence,

Il se trouve que nous apprîmes par le truchement de quelques notables capitaines de vostre haulte nation que vous édictâtes une amende du faramineux montant de 1 100 piastres à notre encontre, du fayct que nous ne nous acquittâmes poinct -ce dont nous convenons et nous regrettons si tant que nostre sommeil s'en trouve toutes les nuits troublé- du passeport nous permettant de lever ancre et quitter les paisibles eaux de Port Royal.

Nous reconnaissons, de fayct, devoir la somme de 150 pièces de huit à la Couronne Angloyse si dignement représentée par vostre seigneurie.

Cependant, l'honnête et valeureux Kradoc'h jure que ce n'est poynct par malice ou vilaisnie que cette somme ne fust payée. Nous voulions fort volontiers nous en acquitter et pour se faire nous nous rendîmes à la prévôté, mais là rendus, nous trouvâmes portes closes du fait que le prévôt et ses hommes étaient absents. Matine sonnant, pensant trouver iceulx tout occupés à la prière comme tout bon chrétien s'en trouve dans la saincte obligation pour la garde de Dieu et son salut propre gagner, nous nous rendîmes le plus prestement que nous pûmes, ce qui, du fait de nostre jambe morte, nous fit terriblement souffrir, à Old Church toute voisine.
Là, par grand malheur, nul trace du prévôt, non plus de ses hommes, mais seulement -et c'est heureux- vostre très chétien peuple afféré à rendre grâce au Très Haut, de si fort belle manière que nous tombâmes en pavoison. N'ayant plus guère de temps si nous voulions profiter de la marée, et devant choisir entre la justice des hommes et celle de Dieu, nous ne pouvions attendre le réveil des royaux fonctionnaires, et dûmes, en très bon chrétien que nous sommes, faire aultrement que de nous associer à la prière que l'on célébrait céans, et aux si beaux chants qui caractérisent ceulx de vostre race, pour y chercher la céleste protection avant d'entreprendre nostre voyage, qui ne pouvait, nous le regrettons encore, poinct attendre.

Ce fayct, les yeulx chargés de larmes d'avoir vu la belle ferveur des chrétiens dont vous avez la charge, nous ne pûmes faire aultrement que prindre large sans payer vostre juste taxe comme nous aurions dûe..

Aussi, nous vous annonçons viendre sans délai pour nous en acquitter, car n'avons d'aultre volonté que de clore icelle fâcheuse affaire, ains nous nous remettons à vostre bienveillance et vostre bion vouloir, en espérant trouver en vous l'asme charitable et compréhensible qu'on vante de bout à bout des Caraïbes.

Vostre dévoué Capitaine Yann Varia Kradoc'h ab Yann Rohan


Cette lettre estoit compagnée de deux aultres, écrites à de bonnes connaissances dont vous ne saurez ni le nom ni nos liens, qui ont dû sans nul doute interférer en nostre nom auprès du gouverneur...

Mais Dieu! Que devons nous débattre de tout cela! Y a t il ici un représentant de la Très Saincte Inquisition pour que l'on nous cassa burnasses si menuement!!!

Nous avons par trop perdu de temps pour répondre aux fanfaronades de ce malandrin. Nous n'avons nul besoin d'en perdre plus avant, que l'on nous apporte notre cassette, que l'on donne à cet inopportun les 1100 piastres que nous devons, que ce boutiquier fasse promesse de nous rendre la dite somme s'il s'avère qu'elle a été déjà versée.

Que le sieur Cordier juge de notre bonne volonté, et qu'il rédige en plusieurs exemplaires un rapport à remettre à chacun des gouverneurs.

Affaire close.

Monsieur de Gue, veuillez bien apprécier ce short bread, c'est peut être le dernier que nous vous savourerez, en tout cas, par mes bonnes mains donné. Et, de grâce, maintenant votre si noble mission d’apothicaire remplie, que Monsieur dédale de chez nous, voyez, la mer est derrière vous, elle vous appelle!

A moins que plaisamment vous nous fîtes excuses.

Si vous voulez combat, eh bien soit, vous l'aurez, mais quitte à voir du sang, que l'on ne se limite point au premier coup de sabre, et surtout, une autre fois, pourquoi pas dans six mois?

C'est le temps que nous vous donnons pour trouver en votre âme assez de compassion pour nous rendre le peu qu'il nous restait d'une lutte sans relâche. Car oui, Monsieur de Güe, pendant que vous vous promeniez sur vostre flûte faite en guerre, d'autres ont trouvé moyen de prouver par les faits qu'ils n'étaient point couards. Que l'on se rappelle seulement du Marquis.

Messieurs, nous nous en allons dès demain raccompagner Messire Cordier en sa bonne île de la Tortue. Sur ces bonnes paroles, nous vous laissons à vos boissons, profitez de ce lieu, il n'en est de meilleur! Et qu'aussi, que les membres de la côte qui auront plus d'appétit qu'une amende de 150 piastres à recouvrer nous rejoignent à la mi mars à Gonâve, et que les autres aillent tricoter chandail. On nous dit que l'hiver sera rude.

En attendant, buvons!

Oui oui, même vous de Güe... C'est de shortbread que nous ne vous donnerons plus!

"Kokoooo!?!"


Dernière édition par FLUSH le Lun Aoû 29 2016, 05:49, édité 1 fois
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2717
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Lun Aoû 29 2016, 00:50
Le Skeud an Ankou étant encore l'ancre, Monsieur Cordier intervient à nouveau:

Bien!..voilà l'affaire close et le noeud défait, du moins j'ose l'espérer.

Comprenez bien monsieur Varia que nos amis anglais ont la coutume bien pointilleuse en matières de taxes, et que le Gouverneur d'Oyley se doit d'en passer par là pour veiller à la bonne économie de sa colonie. Et pour connaître assez bien leurs usage j'ai dans l'idée qu'importait plus pour eux que vous vous acquittiez de cette amende bien plus que de la récolter, et ce afin qu'à d'autre ne viennent pas l'idée d'un nocturne intermède pour se dispenser fut-ce à titre temporaire du fameux passeport, la couronne angloise ne sachant remplir son trésor à grand renfort de reconnaissances de dettes...mais passons.

Plutôt que de m'embarquer de si tôt pour la Tortue, j'ai également pour mandat de reporter à monsieur Du Rausset un état de l'accomplissement de la charge de la toute récente commission qui vous fut dernièrement attribuée. Dois-je reporter au gouverneur que vous n'êtes point en mesure de me présenter votre ouvrage sans autre raison qu'un soudain empressement?

D'ailleurs ne vous aviez nous pas convié au Crabes Frétillant?...Aussi il me faudra bien un écritoire et une plume pour confier à monsieur van de Güe un courrier pour le Gouverneur d'Oyley attestant que l'acquittement de l'amende qu'il vient de percevoir provient bien de votre cassette, ce afin d'appuyer la restitution de votre blanche-patte envers la prévôté de Port Royal?

Et Monsieur Mac Aarony n'avait-il pas évoqué l'opportunité de pareil rassemblement afin d'évoquer quelque projet flibustier...et vous même d'envisager mieux que tartane à armer pour monsieur d'Armor? Prenez donc le temps de cette opportunité, ...de mon coté le courrier rédigé, je ne m'y inviterai point car j'en profiterai plutôt pour visiter sous la conduite de de vos gens les  principales réalisation de colonie....

-----------

HRP1: je crédite 1100 piastres au butin de Güe et débite autant de la fortune de Kradoc'h
HRP2: le cas échéant tenez mois au courant de vos accords (par MP)
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2347
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Colonie de GONAVE / GWINNAVO

le Lun Aoû 29 2016, 01:14
Mais Monsieur Cordier, non point, non point, prenez aisance, et séjournez au Crabe Croustillant -vous devez confondre avec l'anguille frétillante, un établissement de St Barthélémy, il nous semble- autant qu'il vous plaira.

Comprenez seulement notre grand déplaisir: l'on nous prend sans vergogne le fruit de notre labeur, c'est si peu chrétien...

Mais, s'il vous plait, sachez le: vostre présence honore nostre modeste colonie ains tous ses habitants, et si nous nous proposions de faire diligence, c'était pour nous mieux armer s'il se faisait que l'Espingoin ait soudaine envie à venir en cette côte ou bien nous courir sus, et aussi pour gagner commission, que nous puissions les rosser au nom de Sa majesté, non poinct en vil brigand!

Non, non de Güe, nous ne vous avons pas sonné, reprenez plutôt de ce pain, nous vous prieons, mais, de celui-ci, plutôt, il est sec, comme votre coeur...

Excusez moi, Monsieur, reprenons notre propos:

Les discussions sont, pour nostre part, closes. Nous avons pu parler avant vostre arrivée, et pendant que le père Magloire, aimable homme tant de Dieu que de Sciences, vous faisait la visite du jardin des simples qu'il a entrepris de créer pour soigner notre peuple.

Pour d'Armor, nous nous proposions de lui avancer 1000 ducats, mais nous sommes maintenant ruiné, et il ne peut plus en être question. Mais peut être les autorités de la Tortue sauraient trouver des fonds?

D'évidence, nous ne sommes pas encore prêts à affronter l'armada qui menacerait, ni même organiser une attaque d'ampleur, comme nous l'aurions souhaité quand nous apprîmes le Marquis pris par l'Espagnol... Notre idée première était d'aller le libérer, mais de son équipage, ni de la Marquise, il ne reste rien... Et nous n'avons à ce jour qu'un seul vaisseau de guerre... Si le Ciel nous assiste, en mars prochain -le temps d'une commission- la compagnie présente pourrait bien avoir forcit... Auquel cas, nous pourrions envisager bien des choses... Voilà notre sentiment, et les trois capitaines qui sont là connaissent notre intention. Et seul de Güe ne les a pas comprises, visiblement. Mais il est quincailler...  

Il nous reste la nuit avant d’appareiller, aussi, une fois la soirée que nous voulons festive passée, pourrons nous tous deux deviser tant qu'il vous plaira; nous ne dormons plus, comme vous l'asçachez jà  Mon départ étant prochain, nostre rapport était fait: nous voulions le présenter au Sire du Rausset. S'il vous faut juger de l'état de la colonie, nous resterons demain ou s'il faut, deux jours de plus, parfin le tour de l'Anse aux Bretons tous les deux entreprindre. Puis nous  vous confierons aux bons soins de nos gens, il en est qui parle un françois fort honorable. Bouchard et le bon père, ainsi que ma tendre enfançonne Maria vous compagneront à travers l'île autant qu'il vous plaira.

Ma doulce, faites donc offrande à ses Messieurs d'une chopine de l'invention merveilleuse de nostre Erse docteur. Il appelle cela le Coca Cula. Une culée de bouteille de rhum et un mélange d'herbes aromatique dont un chanvre délicat que nous fait pousser le vieux Bob...

Ah! tu es ici, Bobby. Joues y donc quelque chose qui nous soit agréable, avant que nous discutions avec Monsieur l'envoyé du Gouverneur de Rausset.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum