Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Dim Aoû 14 2016, 13:15


Nom du capitaine: René Lescoube dit "La Sardine"
Nation du capitaine: Français de la Rochelle
Réputation du capitaine: 5
Dernier partage de butin: +0
Origine/Traits: Populace, ENTREPRENANT, Œil de faucon, Force de la nature

Préjugés du capitaine: HUGUENOT
Fortune du capitaine: 24 224
Butin de la compagnie: 48 100
Profil de compétences du capitaine:marin d'eau douce, planificateur compulsif0, amateur de palabres, sadique ordinaire

EQUIPAGE (** 3ème commission / * 2ème commission)

**RPq (3)-Maître: Jean Archambeau / Aventurier français - Réputation 5 - Entreprenant -  Blessé à la main gauche (avorton)
**DPq (3)-Quartier Maître: Pierre Egron / Aventurier français - Réputation 6 - Meneur né, Force de la Nature
**VPq (3)-Pilote: François Trébutor / Boucanier - Réputation 5 (local aux Norde de St. Domingue et au passage du vent)
**10Pq (3)-Charpentier: Juan-Juan / Mulâtre dominicain - Réputation 5
*9Pq (2)-Chirurgien: Napas / Indien Mizkito - Reputation 5
**8Pq (3)-Canonnier: Charles Bonidel / Aventurier français - Réputation 6 (Réputation 5 dans sa fonction / ancien maître charismatique)

*Aco- (2) Aventurier français - Réputation 5 (ancien quartier maître force de la nature)
RCo- Aventurier français - Réputation 6
DCo- Aventurier français - Réputation 5
VCo- Aventurier français - Réputation 5
10Co- Aventurier hollandais - Réputation 5
9Co- Aventurier hollandais - Réputation 5
*8Co- (2) Aventurier français - Réputation 4
7Co- Aventurier français - Réputation 4
6Co- Aventurier hollandais - Réputation 4
5Co- Aventurier français - Réputation 3
4Co- Aventurier français - Réputation 3
3Co- Boucanier - Réputation 4
2Co- Boucanier - Réputation 4 - Blessé au bras droit (avorton)
ATr- Boucanier - Réputation 4
RTr- Boucanier - Réputation 4 - Blessé à la jambe gauche (traine la patte)
**DTr- (3) Pepito, Mulâtre dominicain - Réputation 4
*VTr- (2) Mulâtre dominicain - Réputation 4
10Tr- Mulâtre dominicain - Réputation 4
6Tr- Mulâtre dominicain - Réputation 4
5Tr- Mulâtre dominicain - Réputation 3
4Tr- Mulâtre dominicain - Réputation 3
*3Tr-(2) Contrebandier cubain - Réputation 3 - Blessé au bras gauche (avorton)
2Tr- Contrebandier vénézuélien - Réputation 5
ACr- Mizkito - Réputation 4
RCr- Caraïbe - Réputation 3
DCr- Bûcheron de Campêche – Réputation 3
VCr- Aventurier anglais – Réputation 3
10Cr- Aventurier anglais – Réputation 4

Effectif total de l'équipage, capitaine inclus: 35
Réputation de l'équipage: 5
Chasse partie: basse
Moral de l'équipage: 10

Atr- Boucanier - Réputation 5 - tué à Puerto Cabellos
5Co- Aventurier français - Réputation 4 - tué à Puerto Cabellos
7Co- Aventurier français - Réputation 4 - tué à Puerto Cabellos

NAVIRE

Type de navire: Frégate Marchande
Armement du navire: Armé en course (équipage et  canon [/size][size=16]renforcé, chasse et fuite)
Propriété du navire: René Lescoube
Nation de la commission: Française
Port de commission: LA TORTUE
Limite de validité de la commission: fin de la 2ème décade de décembre 1661
Quantité de ravitaillement à bord: 8 TONNEAUX
Cale disponible: 57 tonneaux
Marchandises à bord: 8 tonneaux de vivres


CHRONO

Position actuelle: Côte de la Jamaïque, au large
Décade actuelle: I/12/61- en cours
PA restants: 0
Moral actuel: 7


Dernière édition par Friedrich le Dim Nov 26 2017, 20:54, édité 29 fois
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Dim Aoû 14 2016, 14:27
A la mi mars, le capitaine René appareille de la Tortue. Malgré les vents calmes qui le contraignent à faire escale à Léogane, l'Os à Moelle double le cap Tiburon à la fin mars pour écumer au large de la côte sud de St. Domingue. Après avoir berné une flottille de galiottes de la Guarda Costa, La Sardine déniche un flibot espagnol qu'une bonne brise ne permet pas de joindre.

Jugeant la zone malsaine, le rochelais décide de pousser plus au sud à la côte de Ste. Marthe où au début d'avril il tombe sur un convoi composé d'une barque, d'une barque longue et un d'un flibot, tous trois marchands espagnols. La barque et la barque longue parviennent à s'échapper à la faveur du vent calme....


avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2367
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Dim Aoû 14 2016, 22:53
Ben v'là... si les tud yaouank s'y collent aussi, que va t il rester aux tud kozh, mill c'hast!

Excellente nouvelle, sinon que les huguenots naviguent en flotilles fort serrées en ces lieux, bordel à cul! Au moins çui-ci n'est point normand...
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Lun Aoû 15 2016, 17:21
Le pilote du flibot parvient à prendre l'avantage, et après un échange de tir infructueux à longue distance, l'Os à Moelle, avantagé par le vent calme, parvient à se rapproche du marchand, échouant de peu à se placer pour un tir d' enfilade, se plaçant à son tour dans une position délicate.

La Flora tente alors d'emporter la décision en profitant de la situation, réduisant sa voilure pour un tir d'enfilade à courte portée...sans qu'un seul boulet n'atteigne la barque longue du flibustier qui se lance alors à l'abordage.

Amoindris suite à un premier combat perdu, l'équipage du flibot parvient néanmoins à couper les grappins et à reprendre sa route, la planche de salut se profilant à moins d'une encablure sous sa proue. Mais la distance qui le sépare alors de l'Os à Moelle n'est pas suffisante à échapper à une second assaut des flibustiers, qui bien que dominant le combat, n'emporte pas la décision.

Une nouvelle fois le capitaine espagnol donne l'ordre de couper les grappins afin cette fois de s'échapper avec certitude! Mais son équipage, exténué, s'avère incapable d'exécuter la moindre action cohérente et se rend à la Sardine qui fait main basse non seulement sur 63 tonneaux de sucre, mais également sur l'armateur du navire, un marchand de Rio Hacha dont la rançon est fixée à 7000 écus blanc.

Quant au capitaine si récalcitrant, la Sardine le mit dûment à la gêne, mais il ne pipa mot avant de rendre l'âme à dieu sait qui.
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Jeu Aoû 25 2016, 17:23
Début mai 1660, La Sardine vient d’échanger son prisonnier à la côte de Rio Hacha contre une rançon 7000 piastres. L’échange s’est  passé sans entourloupe mais au moment de regagner son navire il tombe dans une embuscade d’irascibles goajiros ! Accompagné de seulement 4 de ses hommes (les dix autres étant nécessaire à la manœuvre de l’Os à Moelle et de la prise), Le capitaine Lescoube doit affronter un ennemi deux fois supérieur en nombre.

 Un premier groupe hostile se découvre non loin de l’esquif dans lequel les flibustiers doivent embarquer pour regagner leurs navires. Un des boucaniers ouvre le feu, touchant un indien et provocant la fuite d’un autre, mais reçoit une flèche en retour qui le met hors de combat. Le capitaine porte lui-même le blessé jusqu’à la chaloupe pendant que le quartier maître et le canonnier engage un corps à corps victorieux…

Mais un second groupe de Goajiros surgit à son tour des bois pour se mettre à portée de tir avant que les flibustiers n’embarquent dans l’esquif, et ce faisant,  se mettent sous le feu des navires qui donnent du canon. Aucun boulet ne touche sa cible mais l’effet est dévastateur sur le moral des sauvages. Deux seulement persistent à vouloir engager les flibustiers. Un second corps à corps à lieu auquel ni les derniers indiens, ni le quartier maître et un autre aventurier ne survivront. Rapatrié à bord de l’Os à moelle le boucanier succombera finalement à ses blessures.

Gagnant le large les deux navires sont pris dans une violent tempête. Non seulement ils sont tous feux endommagés mais des vivres sont perdues et trois hommes sont manquent de trépasser. La capitaine et le canonnier s’en tire finalement indemne grâce aux soins du chirurgien, mais le nouveau quartier-maître doit être amputé de la main gauche.

A la mi mai le convoi arrive en vue de la Jamaïque mais ne parvient à atteindre port Royal qu’à la fin du mois alors que les dernières vivres ont été consommées. Là la Sardine recrute trois hommes, fait réparer les navires. Il mettra cependant trois semaine pour écouler sa prise, et sa marchandise à bon prix et avitailler le navire à moindre coût.

A la mi juin, l’os à moelle appareille et, porté par des vents fort persistants parvient à mouiller à Leogane avant la fin du mois. Leogane où la Sardine parvient à débaucher un boucanier qui porte à nouveau l’effectif de la barque longue à 15 hommes d’équipage.
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Lun Aoû 29 2016, 14:24
Au début de juillet La Sardine est de retour à la côte de Sainte Marthe, non sans avoir berné les Frégates de l'Armada de Barlovento. Trois marchands espagnols passent à sa portée: une frégate marchande, un flibot,...et une double Chaloupe qui une bonne brise aidant, est la seule à tomber dans les filets du flibustier.

avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2367
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Lun Aoû 29 2016, 18:47
Il fait pas de bruit, celui-ci, mais... 'va bientôt rouler en cadillac!
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Dim Sep 04 2016, 17:18
Jouant le tout pour le tout la double chaloupe espagnole sur laquelle le pilote de la sardine n'est pas parvenu à prendre l'avantage, vire de bord et réduit la voilure, présentant sa proue en enfilade à portée courte de la batterie tribord de l'os-moelle...Le marchand y perd son capitaine mais les dégâts par chance limités, lui permettent tout en frôlant le flibustier, de le doubler par la poupe et, sa voilure latine aidant, de reprendre l'initiative dans la manoeuvre.

Il s'ensuit une longue course poursuite ou les voilures et les gouvernails sont mis à rude épreuve, le marchand espagnol parvenant sous les bordées du flibustier à se rapprocher de la planche de salut tout restant au vent du chasseur. L'os à moelle subit finalement quelques dommages avant que sa proie sorte les avirons pour remonter au vent. Subissant de nouveaux dommage par le tir du marchand, l'os à moelle vacille, et équipage, démoralisé de voir une proie si insaisissable, abandonne la poursuite... (D6= 1 sur la table des déconvenue)

Le moral à bord est alors si faible que le charpentier aura toutes les peines du monde à mener à bien les réparation sur le navire.

Pourtant au début d'août 1660, écumant toujours au large de la côte de Ste Marthe par une bonne brise, La Sardine parvient à intercepter une nouvelle double chaloupe, sur laquelle il ne parvient pas encore une fois, prendre l'avantage...

L'histoire de l'Os à moelle bégayerait-elle?


----------------------

II/07

Bonne prise, Réparer: échec
Moral...difficile
5 ravitaillement consommé
Interception: RAS

III/07

Vent calme, Réparer: Ok
Moral...du mieux
5 ravitaillement consommé
Interception: RAS

I/08

Bonne brise, écumer au large, 1 double chaloupe espagnole, ne prend pas l'avantage


avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Mar Nov 01 2016, 15:25
La Sardine parvient par deux fois à aborder l'espagnol, qui parvient par deux fois à couper les grappins..et à gagner sa planche de salut in extremis...

A la décade suivante une barque longue se présente, qui parvient également à s'extirper des "griffes" de la Sardine....

Après 3 tentative ratées, l'ambiance à bord l'os à moelle se fait des plus sombre..l'ombre de Michel Mâchemisère porteraient-elle jusqu'en terre ferme? Mais le capitaine ayant eu le bon goût de partir en chasse avec de large réserves de vivres, une nouvelle occasion se présente au début de septembre sous la forme d'une simple barque....qui s'avèrera n'être chargée de 10 tonneaux de sel...

Sur ce la Sardine dont la commission est échue remet le cap sur la Tortue avec la prise la plus misérable qu'il puisse être...

A la fin de novembre 1660, et doté d'une nouvelle commission, l'Os à Moelle est de retour à la côte de Ste Marthe il parvient par vent calme à surprendre rien moins que 2 galions marchands espagnols!

avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Dim Nov 20 2016, 16:28
Se retrouvant face à deux galions voguant en ligne de file, mais le second tendant à trainailler, le capitaine Lescoube laisse filer le premier non sans parvenir à couper la route du second, lequel, pris de panique, ne parvient pas à éviter la collision causant force dommages à l'Os à Moelle.

Loin de se laisser impressionner par cette avanie la Sardine se lance à l'abordage du galion mais est vilainement repoussé, les imposant gaillard du marchand espagnol faisant la différence à son avantage. Comprenant que pareille réussite ne sera pas nécessairement au prochain rendez-vous des sabres et des mousquets, l'équipage du galion s'active enfin pleinement, coupe les grappins et envoie une bordée à flibustier laissant l'Os à Moelle se voyant alors désemparé...

(D6 de dégradation pour la Sardine: 1!....le capitaine perd un point de réputation.)

Restant en mer pour réparer le flibustier écume à nouveau la côte de Sainte Marthe, mais se sachant signalé, se rapproche des côtes...en vain!..pas la moindre voile à l'horizon.

Aux premiers jours de janvier vient enfin un flibot accompagné d'un senaut, qui une bonne brise aidant s'échappe au nez et à la barde de la Sardine n'a plus d'autre choix que d'aller à Aruba refaire le plein de vivres ...

avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Dim Déc 11 2016, 21:26
Aux premiers jours de février de 1661, l’Os à Moelle reparti écumer la côte de Sainte Marthe ou il ne tarda pas à capturer une barque espagnole portant 18 tonneaux de bois de campêche. La prise fut modeste mais elle permit à la Sardine, par cette première victoire faite sur sa nouvelle commission, de recouvrer quelque fierté (1D6 de promotion, retour à 4 de réputation).

Faisant route vers Curaçao pour liquider son bien, il croisa celle d’une flottille de galiottes des garde-côtes qu’il berne aisément…quoi de plus banal que deux modestes marchands de cette nation en ces eaux ! Cependant La Sardine se tint pour averti et changea de terrain de chasse, préférant écumer cette fois à la côte de  Cumana.

Vers la fin du mois trois navires se présentèrent sous pavillon hollandais. La Sardine retint ses hommes et préféra patienter plus avant. Début mars deux pavillons espagnols apparurent enfin sur l’horizon : un galion marchand accompagné d’une double chaloupe, qui par vent frais s’échappèrent aisément…

Mais tout vient à qui sait attendre, surtout quand il a les cales pleines de subsistances. Au début de mars une barque longue espagnole vint en vue, que La Sardine approcha sous ce même pavillon. La supercherie fut bien vite démasquée quand l’Os à Moelle, encore hors de portée de tir, sortit du champ battu par le canon du marchand. La Sardine n’ayant pas l’avantage du vent, la chasse s’annonça sou d’âpres auspices, et bien plus encore quand l’espagnol envoya une première et pleine bordée sur le flibustier à une distance fort respectable...

A en juger par la précision du feu, bien que marchand cet espagnol n’était point manchot, et  il s’en fallut de peux que La Sardine en soit rendu à cet état, emporté qu’il fut sur le pont de sa barque longue! Privé de la conduite leur capitaine le maître repris les choses en main et les flibustiers n’en abandonnèrent point la chasse. Réparant à la hâte ce qui pouvait l’être sur leur navire malmené, ils parvinrent à lancer un premier abordage qui fut repoussé. Mais malgré la résistance acharnée d’un équipage espagnol fort brave et aguerri le second abordage fur le bon.

A bord de la prise 25 tonneaux de perles furent découvert. La Sardine ayant recouvert ses esprits grâce à force volonté  néanmoins insuffisante sans les bon soins du chirurgien (Hors de Combat > tué > pouvoir de star > Hors de combat > Blessé > soin du chirurgien ! > Ouf !), il  tira grand plaisir de mettre à la gène le capitaine espagnol qui de fort prêt lui avait fait voir la mort passer.

Ce dernier se vit la langue déliée  et la vie sauve quand il confia qu’au sortir de Coro qu’il avait quitté tantôt, il était un Sueltos au mouillage, lequel rencontrait quelque difficultés à amasser quantité de vivres suffisantes à  lever ’ancre au long cours…
N’écoutant que l’appât du gain, chose à laquelle son équipage n’était pas moins sensible, La Sardine fit mettre aux fers  les 10 espagnols, et malgré les avaries de l’Os à Moelle, mit la cap sur Coro toute proche.

A la mi mars, l’Os Moelle avait atteint cette côte et des éclaireurs furent envoyés guidés par quelque prisonnier espagnol……Le Galion marchand espagnol était bien là mouillant paisiblement dans la rade!


avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Lun Avr 17 2017, 15:38
A la mi juin de 1661 le Santa Balbina appareille de la Tortue, et faisant escale d'avitaillement à Léogane, va écumer au cap Tiburon ou seul un navire anglois est croisé. Poursuivant sa route au sud-ouest, le flibustier est pris dans une tempête le contraignant à écumer toujours dans les eaux jamaïcaine. Bien qu'un sueltos y soit déniché, le calme venu après la tempête ne permet pas à la Sardine de gagner sur lui.

Cap est alors mis sur le Golfe du Honduras ou le Santa Balbina vient à écumer devant Trujillo. Là la bonne brise permet au Galion flibustier d'échapper à la chasse lui étant donné par ne flottille de galiottes des Garde-Côte. Une barque espagnole y est ensuite croisée que la bonne brise met hors de portée de la Sardine.

Les vivres commençant à manquer, la loyauté à bord s'amenuisant et sa monture réclamant réparations, La Sardine renverse sa route au Sud Est pour aller mouiller à la côte des moustiques ou il fait bonne chasse et bon radoub.



avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Sam Avr 29 2017, 16:14
Début août, la Sardine renvoie ses hommes à la chasse pour compléter son avitaillement, puis à la mi-août il met le cap sur le Golfe du Honduras où il parvient à berner une flottille de garde-côtes avant d'aller écumer à la côte. Là loin de trouver bonne prise à se mettre sous la dent, il retrouve les garde-côtes qui lui donne la chasse qu'il parvient à semer au grès d'une bonne brise de bon aloi.

avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Lun Mai 01 2017, 09:55
Fin août 1661

La Sardine vient mouiller devant Puerto Caballos...pret à fondre sur le sur le port espagnol...
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 2773
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 47

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

le Lun Mai 08 2017, 12:23
Fin d'août de 1661

Débarquant avec 22 de ses meilleurs hommes, la Sardine, contrainte de marcher en terre adverse pour atteindre le bourg, tombe rapidement dans une embuscade montée par un fort parti de mayas tributaires de l'espingouin. Les 16 indiens divisés en deux groupes s'avèrent fort résolus.

Débordé par le nombre des hommes menés par le Quartier Maître Egron,le premier groupe vient à succomber, mais non sans avoir envoyé deux flibustiers au tapis...

La Sardine quant à elle, menant les boucaniers du bords, se trouve rapidement en mauvaise posture, ses hommes tombant un à un sous les flèches du second groupe d'autochtones, dont les arcs se font contre toute attente plus efficaces que les fusil à Giboyer!... si bien que le capitaine, déjà percé à plusieurs endroits, est contraint de se carapater dans les fourrés pour sauver ses fesses...

Vient alors du bourg un rien moins que de 18 miliciens!..qui heureusement pour les flibustiers s'avèrent bien moins résolus que les autochtones, se trouvant pris sous le feu nourri du groupe du quartier maître, et prenant la poudre d'escampette à chaque vois qu'un flibustiers enragé se rue sur l'en d'eux...

Parmi les hommes du Capitaine Lescoube débarqués dans cette expédition, 10 sont à terre (dont 3 ne se relèveront pas et 2 en tireront de mauvaises blessures) mais la route du bourg est ouverte, et ses défenseurs dispersés!


Ayant pillé Puerto Caballos en tirant modeste butin de 20 000 pièce de huit, et ne voyant point de voiles menacer son galion au mouillage, le capitaine René entreprend d'écumer la campagne aux premiers jours de septembre et de mettre le bourg à la rançon, avant d'appareiller dans le meilleurs délais.

Ses cales chargés d'un butin de 53 000 piastres, le Santa Balbina parvient en vue des côtes jamaïcaines aux derniers jours du mois...



Contenu sponsorisé

Re: Cabine du capitaine René Lescoube dit "La Sardine"

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum