Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier


Partagez
Aller en bas
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3111
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Dim Avr 08 2018, 11:51
***

Mais retournons en 1658, et  à l’enquête de Jacob Bargans…

Son travail de bénédictin auprès de ses contacts espagnols vient à corroborer, à tout le moins, les accusations du Prince d’Orange. Rien que pour l’année 1638, le Cabildo de la Havane mentionne un préjudice d’un million de pesos attribué à Lucifer ! Un nombre incroyable de petites prises, faites le plus souvent de bois de Campèche, échappent au registre du corsaire, lequel aurait misé sur leur peu d’importance unitaire pour les escamoter au droit de commission du à son armateur qui, bien qu’ayant flairé la combine, en est resté bien loin du juste compte !


De ce million de pièces de huit, ou au bas mot, de ces centaines de milliers de stukan-van-acht, Catherina assure qu’elle n’en a jamais vu le moindre stuiver. Sachant son ex-mari précautionneux et point plus dépensier que nécessaire, conviction est vite acquise que si lui a disparu, le pactole s’enracine depuis près de 20 ans en quelque endroit des caraïbes dont Lucifer mieux que quiconque connaissaient les côtes dans leur moindres replis.


A l’objection faite par Bargans que Lucifer a pu refaire sa vie sous d’autres horizons, faisant fi de l'aspect vexatoire de cette suggestion, Catherina assure que Lucifer ne connaissait que la mer et la course, et que lui vivant, même à 50 ans passés, il ne se serait établis sur le plancher des vaches et encore moins s’il se fût agit de succomber à quelque lâcheté.

Ainsi à Pedro Porter, un temps prisonnier à Curaçao, qui lui avait fait remarquer tout le mal qu'il faisait en vivant ainsi parmi des hérétiques ennemis de sa propre nation, le mulâtre n’avait-il pas répondu

« qu'il ne se retirait pas de la mer pour que ni les Hollandais, ni les Espagnols, ne pensent qu'il le faisait par lâcheté et que, par sa valeur, il avait acquis richesses et reconnaissance chez les premiers, alors que, parmi les seconds, il ne pouvait en espérer autant, qu'il devait toute sa fortune à la mer, qu'il ne pouvait abandonner celle-ci par inclinaison naturelle, et que tout bien considérer, il préférait servir les Hollandais... ce qu'il faisait sans plus d'obligation que de respecter ce qui était convenu à chaque année pour aller en course, qu'ainsi il pouvait aller avec ses biens et son épouse là où il le désirait. »

Et à Jol lors d’un dispute à propos des lieux qu'ils devaient aller piller ensemble, n’avait-il pas  déclaré

« qu'il irait là où il le voulait et que, quand bien même la Compagnie ou le prince d'Orange ne lui donnait plus de commissions, il y avait d'autres souverains en Europe qui seraient ravis de payer ce prix-là pour l'avoir à leur service. »

***


Dernière édition par Friedrich le Lun Avr 09 2018, 17:13, édité 1 fois
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3111
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Dim Avr 08 2018, 12:26
…et en 1662 à Curaçao


Acculé par ses dettes, et convaincu de pouvoir mettre à la main sur leur salut sonnant et trébuchant, le couple entre deux âges s’embarque pour les Caraïbes où, après une longue escale à Saint Martin, obtient donc audience auprès du Vice-Directeur de Curaçao afin de retrouver traces plus fines et plus précises des courses de Diego ou à défaut, un point de départ à leur quête insensée.

Mais à Fort Amsterdam comme ailleurs les murs ont des oreilles, et les traces laissées par Lucifer aussi durables que multiples. Les jeunes matelots tant espagnols, qu’hollandais, français ou anglais qui croisèrent son regard 20 ans plus tôt, sont maintenant dans la force de l’âge et, pour une partie d’entre eux, demeurent encore sous ces latitudes moites et sauvages*.

Un mois tard, par une aube brumeuse de mai de 1662, le couple est retrouvé égorgé derrière un magasin de vivres de Barracoa, trouble port de contrebande s’il en est, non sans avoir au gré d’une funeste lame, éventé leur secret qui se répand comme lente traînée de poudre aux quatre coins des caraïbes.

* EINDE *
(librement - mais pas tant - inspiré de la vie de Jacob de Rees
alias Diego de los Reyes alias Diego Lucifer alias Diego le Mulâtre - premier du nom)


***


* Choses qui devraient sans trop tarder parvenir aux oreilles de la plupart des capitaines de la flibuste commissionnés ou non, et apportant des éléments plus ou moins conséquents ou pertinents à leur entendement et à leur perspicacité quant à se lancer sur les traces de Diego Lucifer

Notes:

- Bennett, Balboa et en grande partie Kardoch' sont exclus de l'affaire. Ils ne pourront ni agir dans ce cadre, et encore moins en tirer quelconque profit. Le premier pour être un avatar de moi-même, le second pour une autre raison, et le troisième pour cause de schizophrénie ludique.

- Les différents PNJ évoluant dans le jeu sont accessibles dans le cadre de cette affaire.

- Toutes les informations peuvent être échangées, négociées ou mutualisées
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2585
Date d'inscription : 29/09/2008

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Dim Avr 08 2018, 13:43
Mill c'hast!

Peut être ceci mérite t il relecture fine, et analyse...

1 million de Gulden qui dorment, kaoc'h! Peut-êt' ceci est une histoire à suivrre. Ya 'vad!
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3111
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Dim Avr 08 2018, 15:08
Petit rectificatif: Bennett peut s'associer à tout flibustier, du moment qu'il ne fait que suivre ses directives et que les gains sont partagés. Ce qui reste moins avantageux que l'association de deux flibustiers disposant chacun d'un piste, et d'une paire de tête avec chacune un cerveau entre les deux oreilles.
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3111
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Sam Avr 28 2018, 16:15
- Les différents PNJ évoluant dans le jeu sont accessibles dans le cadre de cette affaire.


Ce qui inclue, le Père de Huit, Tante Kru, Gossipus, Maître Friedrich, Canonnballs...etc..etc...etc.
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3111
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Jeu Nov 22 2018, 18:28
22 octobre de 1662



Lorsque le 22 octobre la flotte flibustière conduite par l’amiral Playmores vient mouiller à Curaçao, taverniers et commerçants se frottent les mains. C’est que la flotte totalise un fort respectable tonnage et grand nombre d’hommes d’équipage, chose qui, a contrario inquiète quelque peu le Matthias Beck, vice-directeur de Curaçao pour la GWC. Quel projet ces diables de flibustiers nourrissent-ils ? S’il advenait que cette escale soit un préalable à une action en force contre l’espagnole, le traité de paix avec les Provinces Unies ne serait-il pas remis en cause ?

En effet si les hommes se répandent dans les tavernes et que la majorité y éclusent, d’autres s’y font recruteurs aux fins de garnir les équipages amoindris des navires de la flotte, et d’autres encore, se faisant agent de l’un ou l’autre des cinq capitaines, se font fort fouineurs et questionneurs.

Ainsi deux jours plus tard aux premières heures du jour, quand la Marie Délivrance battant pavillon françois vient à son tour mouiller sous le fort Amsterdam, la garde a déjà été doublée, et la courte effervescence de Willemstad déjà fait place à une chape plomb sur laquelle plane le fantôme de Diego Lucifer et ceux des époux Bargans, égorgés six mois plus tôt dans une ruelle de Barracoa.

Cette nouvelle arrivée concomitante serait-t-elle le fruit du hasard ? Les apparences semblent l’attester, la Chica Roja ne se cachant pas de convoyer une délégation de religieux en l’île de Gonave gouvernée par son oncle, chose visible s’il en que ces jésuites déambulant en terre de Calvin et de Jéhovah!

Mais quand au couchant de ce même 24 octobre ce sont l’"Etoile du Matin" et "El Zorro" commandés par le capitaine de Mortecroix, qui viennent grossir à 8 le nombre des navires flibustiers présents à Willemstad, les pires rumeurs viennent à circuler d’un bout à l’autre de l’île, et la méfiance à régner, au point que la flotte de l’Amiral Playmores a le plus grand mal à engager une misère de 8 volontaires :

Un contrebandier Cubain (5), un autre hollandais (5) et un aventurier du cru (5)  montent à bord de la "Tercera".
Un contrebandier vénézuélien (3) et deux aventuriers hollandais embarquent à bord de la "Santa Gertrudis".
Et deux indiens, l’un Warao (3) et l’autre Caquietos (3) embarquent sur "l’Insoumis"

Or à Willemstad, comme ont le sait bien, les murs ont des oreilles qui résonnent toutes dans le bureau du Vice-Directeur Beck...


***

NB: Les capitaines mouillant à Curaçao le 24 octobre sont libres de communiquer entre eux ou en public. A savoir:

Playmores (Playmore)
Mac Aarony (Johnito)
Mac Donald (Vincent)
de Lorey (Aesma)
de Mortecroix (Slyvore)
La Ruzig (Flush)
avatar
Slyvore
Modérateur
Modérateur
Messages : 427
Date d'inscription : 24/11/2009
http://www.wavgames.fr

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Mar Nov 27 2018, 08:50
[...] La route fut plus longue que prévu, mais il était enfin là. Voyant tous les pavillons battants au port, Gustave décida d'inviter L'Amirale Playmores et tous les Flibustiers présents à une petite fête afin de faire connaissance, et de négocier "El Zorro". En effet, ce bateau trouvé par hasard semblait attirer bien trop l'attention, et il valait mieux le revendre au plus vite, surtout qu'il devait valoir un bon paquet [...]

[...] Chaque Flibustier et l'Amirale Playmore reçurent une missive de la main d'un enfant des rues, cacheté du sceau de De Mortecroix [...]


Oh Maitre Capitaine,

Je vous convie à une petite réunion informelle afin de vous faire goûter à nos trouvailles du nouveau monde, liquide et forte en bouche. Vous êtes convié en bien séance à la Taverne de l'Âne Boiteux où j'ai prit mes quartiers pour quelques jours avant de continuer ma route pour goûter à de nouvelle merveille de ce monde

Gustave De Mortecroix, Capitaine de l'Etoile du Matin
avatar
Dim
Modérateur
Modérateur
Messages : 250
Date d'inscription : 04/12/2016

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Dim Déc 02 2018, 00:11
Au détour d'une rue, alors que le frère Mendoza se promenait accompagné de ses collègues jésuites, un brouhaha se fit entendre dans une taverne proche. Alors qu'une partie des badauds tirait la poudre d'escampette, Mendoza se permit d'en interposer un.

_Oh la mon brave, que se passe t-il la bas ?
_ C'est qucesont les hommes des vrijbuiters, répondit l'homme avec un fort accent néerlandais, ceuce là sont plus "bruyants" que les autres, ce sont ceuce de Mc donald et Bilbao.
_ Mc Donald et Bilbao ? S'interrogea Mendoza, Mais ..... un hérétique et un vendu anglois ?
L'homme parti alors en courant, entendant un vacarme assourdissant de la taverne. Mendoza comprit rapidement quels énergumènes festoyaient dans ces lieux. Un hérétique et un vendu. Peut-être fallait-il avertir là en quelque endroit, quelque sainte autorité.
avatar
Friedrich
Modérateur
Modérateur
Messages : 3111
Date d'inscription : 12/09/2008
Age : 48

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

le Dim Déc 02 2018, 11:59
Peut-être fallait-il avertir là en quelque endroit, quelque sainte autorité.

L'homme qui partit en courant n'avait pas fait mention de la présence du Capitaine Mc Donald alias Maldemonio, tortionnaire de l'évêque de San Juan de Puerto Rico, et faisant l'objet d'une convocation auprès du Tribunal de la Ste. Inquisition, sur requête de l'évêque de Santiago de Cuba qui le soupçonne d'être démon de la forme  "Satyrus Marinus".
Contenu sponsorisé

Re: Roddels en leugens van Willemstad (Curaçao)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum