Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
FLUSH
Ancien de la meute
Ancien de la meute
Messages : 2346
Date d'inscription : 29/09/2008

Ultima Pravda... édition de Plouflushig

le Dim Nov 21 2010, 17:47
ULTIMA PRAVDA VOUS INFORME!
LES ASSOCIATIONS DE PARENTS D'ELEVES DE PLOUFLUSHIG INQUIETES!

A la cantine de l'Ecole Sainte Anne de la Victoire, il est d'usage de tenter d'ouvrir nos petites têtes pas blondes au monde, en proposant notamment au menu des spécialités ramenées des pays visités par les paisibles membres de notre noble communauté.
Cependant, la multiplication -ces temps derniers- des plats à base de Hareng de Mer du Nord (la mairie voulant utiliser les très importants stocks saisis), la récurence des haggis, et la suppression des desserts pour l'emploi unique de fromage de brebis à l'huile d'olive extra vierge, doivent expliquer la mauvaise humeur des enfants qui, durant toute la semaine dernière, ont tout bonnement refusé de manger, et organisé à la place des concours de jet de raisin de Corinthe et de boulettes au hareng.

Les dames de cantine ont été complètement dépassées par l'ampleur du mouvement de contestation et n'ont pu rétablir l'ordre. La situation géo-politique actuelle plus que leur manque d'autorité en semble en être la cause première. Madame Soazig Le Bras, responsable des forces de l'ordre du refectoire des garçons, nous explique que jusqu'à la rentrée dernière, il lui suffisait de menacer d'un "finis ta soupe ou le Grand Velu Viking va venir te manger" ou encore "termine ta galette si tu ne veux pas que je dise à l'empereur que tu n'es pas sage" pour qu'elle obtienne, même des plus teigneux, qu'ils finissent leur assiette.
"Les temps ont changé", note t elle amèrement, "les enfants n'ont plus peur de rien, ils rient de nos menace, et veulent faire comme leurs papas dont ils suivent, admiratifs et aimants, l'actualité sportives semaine après semaine, et même ceux qui ne lisent pas Ultima Pravda savent que le monde entier tremble quand on évoque le Bagad de Plouflushig".
Ce mouvement de mauvaise humeur a inquièté la Fédération Catholico-Trotskiste des Parents d'Elèves de Plouflushig, qui a entamé des discussions avec la direction de l'école Sainte Anne de la Victoire et la municipalité.

LA MAIRIE A LA RESCOUSSE


Aussi, aux termes de longues délibarations, le maire Alan Rosparz a t il suggéré d'inviter à Plouflishig une équipe sucebtible de battre la nôtre, afin que nos enfants n'ignorent point que Dieu -ou Dame Nature, qui est quand même vachement mieux gollée- fit les hommes libres égaux entre eux, et que le mythe inepte des surhommes était dangereux, et à laisser aux idiots vivant en peaux de bêtes un peu au delà de la rive orientale du Couesnon.

Jetant un oeil sur les résultats des cinq derniers matchs, l'on jugea l'empire byzantin le mieux à même à nous infliger la défaite que nous attendions tous. Aussi adressa t on un courrier à Stephanos Lorithonos que l'on savait être un des meilleurs coatchs dont disposa l'empire, pour qu'il ait l'obligeance et la courtoisie de tirer nos dames de cantine de l'embarat en nous battant vertement. Celui-ci est donc arrivé comme convenu, et une bataille furieuse s'est fort vite engagée.

Tout commença au mieux, car le Dieu règnant à Byzance semblait intéressé par cette affaire, multipliant les traits ennemis qui touchaient les nôtres. Nos éclaireurs furent vite repoussés. Nos cavaliers avaient dû respecter à la lettre la consigne de ne taper qu'avec le dos de leur cuillère à Kuign Aman, et leurs charges, si dévastatrices habituellement, s'annonçaient donc molaçonnes... Mais voilà que, lancés au galop, leurs fiers et burnés destriers, ignorants qu'ils étaient des intrigues humaines, firent si bien le travail pour lequel on les nourissait et chouaillait habituellement qu'ils gagnèrent les combats presque à eux seuls.

Le ridicule et la terreur gagnèrent le camp ennemi.

Partout, les cavaliers d'élite byzantins refluèrent piteusement, puis se débandèrent sans demander leur reste, entrainant avec eux la grande et illustre bannière impériale, et tous leurs tirailleurs.

L'affaire a fait 2000 à 3000 morts, le triple de fuyards, mais, hélas et surtout, fit rire nos enfants qui suivaient le combat sur la colline de Ros Meur... Il nous faut donc trouver une autre solution pour que le calme revienne à la cantine.

Déjà on annonce pour la St Nicolas -patron des branleurs de boucs et des Byzantins de Lotharingie- la venue d'une autre armée byzantine, plus forte, plus nombreause, plus redoutable encore à celle de Raphaelos et de Stephanos. Voilà qui devrait enfin pouvoir calmer nos enfants, et leur apprendre qu'à bon cidre il faut trouver bolée (Oooooh!).

albino Résultats sportifs, depuis le début du championnat... elephant
Semaine 1:
Commune de Plouflushig 18 - Union Sportive IKEA Jehansen 2
Semaine 2:
Commune de Plouflushig 15 - Empire Romain Fin de Race 5
Semaine 3:
Commune de Plouflushig 18 - Empire Byzantin 2
Semaine 4:
Commune de Plouflushig 9 - Empire Byzantin 11
Semaine 5:
Commune de Plouflushig 17 - Cousins velus du nord vendus aux Norrois 3
Semaine 6:
Commune de Plouflushig 15 - Empire Byzantin Nouvelle Formule 5
Hercé
Loup assidu
Messages : 418
Date d'inscription : 27/09/2008

Re: Ultima Pravda... édition de Plouflushig

le Dim Nov 21 2010, 22:26
Le Logothète du Drôme vous informe :

Le résultat décrit par la missive écrite rappelle la première de nos expéditions. Mais nous devons préciser que lors de celle-ci, le nombre de pertes sèches en hommes fut à peu près égal dans les deux camps.
Les bretons font les fiers à bras, mais il est probable encore une fois que la défaite trouva son origine uniquement dans un problème d'adaptation de nos troupes à un nouveau régime alimentaire imposé par la contrée "d'accueil", allié à un épouvantable climat humide.

En effet, passer brutalement de l'huile d'olive au beurre salé peut être fatal ... pour les artères et l'ensemble de l'organisme, d'où des performances physiques diminuées.

Conséquence de l'ensemble de ces facteurs :
- Performance des armes de tir fortement déprécié.
- Rhumes en série parmi les hommes de troupes, affectant le moral de l'armée et les performances physiques.

Pour ces raisons, une prochaine expédition étant envisagée, elle comportera une étape d'acclimatation en l'île d'Albion.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum